Zimbabwe: l'ombre des tueries de Gukurahundi resurgit 02/02/18

02/02/18 à 15:15 - Mise à jour à 15:36

Les fantômes du passé hantent le nouveau Président du pays, Emmerson Mnangagwa. Au début des années 80, il était ministre de la Sécurité d'État de Robert Mugabe et les historiens s'accordent à dire qu'il fut l'un des architectes de massacres qui ont coûté la vie à environ 20 000 zimbabwéens. Ces tueries sont connus sous le nom de massacres de Gukurahundi, "les pluies qui séparent le bon grain de l'ivraie".

Les fantômes du passé hantent le nouveau Président du pays, Emmerson Mnangagwa. Au début des années 80, il était ministre de la Sécurité d'État de Robert Mugabe et les historiens s'accordent à dire qu'il fut l'un des architectes de massacres qui ont coûté la vie à environ 20 000 zimbabwéens. Ces tueries sont connus sous le nom de massacres de Gukurahundi, "les pluies qui séparent le bon grain de l'ivraie".

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires