Les créanciers du Portugal - l'Union européenne, la BCE et le FMI - estiment que le pays respecte son programme de redressement. Une nouvelle tranche du plan d'aide accordé il y a un an va donc pouvoir être débloquée.