Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, invité à s'expliquer devant le Parlement européen. Une invitation également envoyée par une commission parlementaire britannique. Les Européens veulent entendre le créateur du réseau social américain sur l'affaire Cambridge Analytica.