Tout sur approvisionnement

2ème jour du sommet européen ce vendredi à Bruxelles. Après avoir accordé le statut de candidat à l'Ukraine et la Moldavie hier. Les 27 se sont penchés aujourd'hui sur la situation économique de l'Europe alors que l'Allemagne a activé jeudi la phase 2 de son plan d'urgence pour le gaz en raison de la réduction de l'approvisionnement en provenance de Russie. Face à une telle situation, le premier ministre belge, Alexander de Croo, a mis en garde l'Europe.

2ème jour du sommet européen ce vendredi à Bruxelles. Après avoir accordé le statut de candidat à l'Ukraine et la Moldavie hier. Les 27 se sont penchés aujourd'hui sur la situation économique de l'Europe alors que l'Allemagne a activé jeudi la phase 2 de son plan d'urgence pour le gaz en raison de la réduction de l'approvisionnement en provenance de Russie. Face à une telle situation, le premier ministre belge, Alexander de Croo, a mis en garde l'Europe.

La banque européenne d'investissements et la société wallonne des eaux ont signés un accord de prêt d'un montant de 250 millions d'euros. C'est la 4ème fois que la BEI soutient la stratégie d'investissement du producteur et distributeur d'eau wallon.

La Chine connaît actuellement la pire vague Covid depuis le début de la pandémie. Le pays impose des mesures de confinement très strictes. Près de 400 millions de personnes dans 45 villes sont assignées à résidence. Des restrictions qui pèsent lourd sur les entreprises de services et la logistique.

La Commission européenne présente des mesures pour la sécurité alimentaires dans le contexte de la guerre en Ukraine. Tout d'abord un élément rassurant, la disponibilité de denrées alimentaires n'est pas en danger dans l'Union européenne actuellement, mais les prix augmentent.

Constuire une voiture nécessite environ 5 kilomètres de câbles. Or en Europe, 7% des faisceaux électriques importés proviennent d'Ukraine. Un approvisionnement lourdement impacté par la guerre. Qui devient, après les pénuries de puces électriques, le nouveau casse-tête du groupe Volkswagen.

Depuis la pandémie, les consommateurs n'ont pas réduit leur consommation. Au contraire. Une bonne nouvelle pour la croissance. Mais un casse-tête pour de nombreux commerçants et distributeurs du pays qui font face à des problèmes d'approvionnement. Une situation qui pourrait s'aggraver lors des Fêtes de fin d'année.

Alors que plus de la moitié des entreprises font face à des pénuries de personnel, les problèmes d'approvisionnement continuent de s'aggraver. Et pèsent sur les coûts des entreprises. C'est le résultat d'une enquête menée par l'Economic Risk Management Group (ERMG). De quoi entraver la reprise et faire grimper les prix.

Alors que plus de la moitié des entreprises font face à des pénuries de personnel, les problèmes d'approvisionnement continuent de s'aggraver. Et pèsent sur les coûts des entreprises. C'est le résultat d'une enquête menée par l'Economic Risk Management Group (ERMG). De quoi entraver la reprise et faire grimper les prix.

Les ministres des finances du G20, réunis à Washington ont promis de s'attaquer ensemble aux problèmes de pénuries qui touchent l'ensemble de la planète, sans toutefois proposer de solution miracle. Dans le monde de l'après-crise, les économies les plus développées ont également déclaré vouloir soutenir les pays en développement, afin de ne pas alimenter une reprise à deux vitesses.

La hausses des prix des matériaux, de même que l'allongement des délais de livraison, deux problèmes majeurs auxquels le secteur de la construction est confronté actuellement. Selon une enquête menée par la fédération sectorielle, tous les entrepreneurs sont touchés, au point qu'ils pourraient manquer la reprise économique.

Face à la hausse des prix et à l'allongement des délais d'approvisionnement dûs à la pandémie, le secteur de la construction demande aux pouvoirs publics de reconnaitre le caractère exceptionnel de la situation afin de ne pas faire peser tous les risques sur les entrepreneurs.

Comeos, la fédération des commerces et des services, annonce de nouvelle mesures pour limiter la présence des clients en magasin. Et si la chaine d'approvisionnement n'est pas en danger, la fédération de l'alimentation, Fevia, s'inquiète quant à elle de l'impact des récentes mesures sur ses activités.