Tout sur Arabie Saoudite

Le géant pétrolier saoudien réalise la plus grosse IPO de tous les temps. 29 milliards de dollars destinés à financer des grands projets d'infrastructure. Un succès qu'il faut cependant nuancer.

La production de pétrole de l'Arabie saoudite, le plus gros exportateur mondial d'or noir, est temporairement réduite de moitié après une attaque de drones revendiquée par les rebelles yéménites qui a provoqué samedi des incendies dans deux sites du géant Aramco. Une action aussitôt condamnée par les Etats-Unis qui ont accusé l'Iran d'en être responsable.

Le ministre saoudien de l'énergie ne semble pas presser de réaliser les souhaits de Donald Trump. Le Président américain compte sur une augmentation de la production. Mais le leader de l'OPEP ne veut pas relancer ses pompes directement.

Le forum international sur l'investissement organisé par l'Arabie Saoudite, s'est ouvert comme prévu ce mardi à Ryad. Un forum malmené toutefois par les désistements en cascade de dirigeants étrangers et chefs d'entreprises, suite au tollé international consécutif à l'affaire du journaliste Jamal Khashoggi tué dans le consulat de son pays à Istanbul.

Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que les cours du pétrole étaient "artificiellement très élevés".

Porter une version colorée et sportive de l'abaya traditionnelle était autrefois considéré comme un acte de rébellion culturelle en Arabie saoudite. Aujourd'hui, des Saoudiennes en font une tendance de la mode vestimentaire.

Fixant, émerveillés, un lac salé en contrebas, des randonneurs tentent péniblement d'apprivoiser les pentes escarpées d'un cratère volcanique, trésor caché parmi les merveilles naturelles que l'Arabie saoudite veut promouvoir pour attirer des touristes étrangers. Le royaume, longtemps fermé, va bientôt commencer à délivrer des visas touristiques, ouvrant l'une des dernières frontières du tourisme mondial.

Depuis le 1er janvier, l'Arabie Saoudite applique une TVA de 5% sur la plupart des biens et services vendus. Objectif: diversifier ses revenus. C'est la première fois qu'un pays du Golfe met ce type de taxe en place.

La guerre qui ravage le Yémen et le blocus imposé au pays par une coalition conduite par l'Arabie saoudite font grimper les prix des commodités, causent une pénurie d'équipement médical et épuisent la population: l'ONU a averti que sept millions de Yéménites se trouvent au bord de la famine en raison du conflit.

Quelques jours après l'arrestation pour corruption de dizaines de princes et ministres saoudiens, l'Arabie Saoudite continue de créer de l'instabilité sur les marchés. Le pétrole notamment est toujours à son plus haut niveau depuis deux ans.

Des restrictions imposées depuis plus de deux mois au Qatar par ses voisins commencent à avoir des effets négatifs sur l'économie de ce petit émirat gazier du Golfe, mais celle-ci est pour l'instant assez solide pour résister, assurent des analystes.

Les pays du Golfe ont rompu toute relation diplomatique avec le Qatar qu'ils accusent de soutenir le terrorisme. Toutes les liaisons terrestes, aériennes et maritimes sont interrompues.

La Grèce patine, le Portugal accélère - Pétrole: Moscou et Ryad d'accord - Toshiba plombé par Westinghouse

Kazakhgate, Arabie Saoudite et maintenant conflits d'intérêt au sein de son propre cabinet. Les scandales qui prennent pour cible Didier Reynders se multiplient. Non sans poser la question de leurs conséquences éventuelles sur le ministre des affaires étrangères et sur son parti, dont il reste l'une des figures majeures.

L'Arabie saoudite présente son plan d'action pour transformer son économie. Baptisé Programme de Transformation Nationale 2020, ce plan vise à rendre le Royaume moins dépendant du pétrole.

Alors que les tensions entre l'Arabie Saoudite et l'Iran suscitent de grandes inquiétudes sur le plan politique, les conséquences économiques, elles, devraient être limitées. À condition bien sûr que la situation ne tourne pas en conflit armé.