Tout sur Assuralia

Les assureurs ont encaissé 28,3 milliards d'euros de primes en 2018. C'est 4,4% de plus que l'année précédente. Le segment non-vie poursuit son développement et l'assurance vie renoue avec la croissance pour la première fois depuis 2012.

Le secteur des assurances se montre optimiste pour cette année. S'il reste encore prudent en terme catastrophe naturelle, il espère pouvoir renouer avec la croissance, après s'être globalement stabilisé l'an dernier.

2017 aura été une bonne année pour les assureurs. Selon la fédération du secteur, les encaissements ont progressé de 0,3% sur un an. Une croissance principalement due aux assurances non-vie dont les encaissements ont progressé d'1,7%.

Conséquence du Brexit: banques et assureurs envisagent de déplacer leur siège européen de Londres vers une autre ville qui restera dans l'Union européenne. Lloyds a choisi Bruxelles et à présent c'est un autre assureur, QBE, qui fait le choix de la capitale belge.

L'encaissement de l'assurance-vie a enregistré un recul de plus de 4% en 2015. L'assurance-vie individuelle à taux garanti surtout ne séduit plus. Le secteur en appelle aux politiques et aux régulateurs.

L'assurance de protection juridique, méconnue des Belges ? C'est en tout cas ce que pense Assuralia. Du côté du ministère de la Justice, on envisage d'ailleurs d'octroyer une réduction fiscale à ceux qui contractent une assurance de protection juridique.