Tout sur assurances

La Wallonie devra débourser entre 2,3 et 3 milliards d'euros pour faire face aux conséquences des inondations de juillet dernier. Sur ce montant un milliard sera consacré aux habitations non-assurées pour lesquelles la Région prendra en charge 50% des dégâts.

Le gouvernement wallon et les assureurs belges se sont finalement accordés sur l'indemnisation des sinistrés des inondations meurtrières du mois dernier. Au lieu du montant légalement plafonné à 320 millions, les assureurs interviendront jusqu'à 590 millions d'euros. Le reste sera pris en charge par la Région wallonne, alors que les dégâts sont, eux, estimés entre 1,3 et 1,7 milliard d'euros.

En Belgique le contrat incendie, qui couvre depuis 2007 les dégâts liés aux inondations, n'est pas obligatoire, sauf pour les locataires. Heureusement, la plupart des sinistrés des récentes inondations devraient être couverts.

La fintech Swoon arrive en Belgique. Créée à Lille en 2019, la société a développé une application mobile, qui permet aux utilisateurs de gérer leur argent en temps réel, de manière simple et pratique, moyennant un abonnement mensuel de 6,90 euros.

Le cabinet de conseil Sia Partners a passé au crible les offres digitales du marché belge des assurances. Et avec un score de 17,34 sur 20, c'est Belfius qui décroche la première place du classement.

Coucke présente son plan pour le RSCA - Uber renforce la couverture sociale de ses chauffeurs - Le Congrès américain assouplit la régulation bancaire

En pleine réorganisation de ses activités, l'assureur français Axa s'apprête à débourser plus de 12 milliards d'euros pour s'offrir le groupe XL, spécialisé dans l'assurance dommage des entreprises, en vue de former un nouveau champion mondial de ce secteur.

Ce n'est que lorsque sa pharmacie a été ravagée par un incendie pour la deuxième fois qu'Aye Aye Nge a pensé à prendre une assurance, un marché en développement dans une Birmanie en pleine croissance.

Bpost: aucun courrier par les airs - Les TO ne sont pas contents ! - Le terrorisme, un risque couvert - Les attentats ont coûté 400 millions

L'encaissement de l'assurance-vie a enregistré un recul de plus de 4% en 2015. L'assurance-vie individuelle à taux garanti surtout ne séduit plus. Le secteur en appelle aux politiques et aux régulateurs.

L'assureur Ageas a bouclé l'exercice 2015 sur un bénéfice net en hausse de 62% et un encaissement qui atteint quasiement les 30 milliards d'euros. Des résultats boostés par la Chine.

Les banques grecques se renflouent - Le scandale VW s'étend chez Porsche - Allianz veut repositionner son image - Nettoyage à venir chez Rolls-Royce