Tout sur Athènes

L'année dernière, le tourisme a rapporté 18 milliards d'euros à la Grèce. Mais aujourd'hui plus de la moitié des hôtels redoute la faillite cette année. Le gouvernement grec tente de sauver ce qui reste de la saison. Un espoir: accueillir des touristes en juillet.

La page des plan de sauvetage tournée, la Grèce peut-elle enfin pousser un "ouf" de soulagement ? Pour l'instant, le futur économique du pays reste très incertain.

En visite officielle à Athènes ce jeudi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a appelé les pays de la zone euro "à tenir leurs engagements" sur la réduction de la dette grecque. Il a mis en avant la performance "impressionnante" de l'économie grecque pour renouer avec la croissance, celle-ci atteint à présent1,4% après neuf ans d'une récession profonde

Le dossier grec était de nouveau sur la table des ministres des Finances européens ce jeudi. Et après des mois de désaccords et de retards, les créanciers du pays espèraient enfin trouver une solution pour pouvoir verser de l'argent frais à Athènes.

Le président du CIO, Thomas Bach, l'a annoncé lors d'une visite dans un camp de migrants à Athènes, en janvier dernier : il y aura une équipe de réfugiés aux prochains jeux Olympiques pour "envoyer un message d'espoir à tous les réfugiés du monde". A une quarantaine de kilomètres de Nairobi, des réfugiés s'entraînent ainsi aux côtés d'athlètes kenyans pour les JO de Rio, du 5 au 21 août prochain.