Tout sur austérité

50 milliards de dollars, c'est le prêt que prévoit d'accorder le Fond monétaire international, à l'Argentine, pour lui venir en aide, dans un contexte où le pays n'arrive pas à retrouver une stabilité économique, avec une inflation annuelle qui dépasse les 20% depuis 10 ans. En effet, pour éviter l'embourbement, le président de centre droit Mauricio Macri a entamé des négociations le 8 mai dernier afin de renforcer les réserves du pays, stabiliser le marché des changes et créer un meilleur climat économique pour attirer les investissements.

Le président italien, Sergio Mattarella, a chargé lundi Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire, de former un gouvernement jusqu'à la tenue de nouvelles élections. Celles-ci auront lieu vraisemblablement à l'automne.

A N'Djamena, les nouvelles mesures d'austérité mises en place par le gouvernement début 2018 touchent de plein fouet le portefeuille des familles. Il est de plus en plus difficile de s'offrir 3 repas par jour.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, participe ce lundi à son dernier Eurogroupe. Ce vétéran de la politique, ultra-populaire outre-Rhin et très respecté sur la scène européenne malgré son inflexibilité va prendre la tête du Bundestag.

Les créanciers de la Grèce, zone euro et FMI, sont parvenus jeudi à un compromis pour relancer le plan d'aide à Athènes qui patinait depuis des mois. Cet accord permet le versement d'argent frais, ce qui écarte le spectre d'une nouvelle crise.

La FGTB a mené ce mardi une série d'actions à Charleroi, Liège, Namur et Bruxelles où près de 3000 manifestants étaient réunis selon les organisateurs. Le syndicat socialiste entendait ainsi protester contre les mesures prises par le gouvernement fédéral lors du dernier contrôle budgétaire.