Tout sur Bien-être

En terme de formation continue, la formation de personnes déjà au travail, la Belgique est plutôt moyenne par rapport à ses voisins. Or pour le Conseil Supérieur de l'Emploi, au moment où les transformations du monde du travail s'accélèrent, la formation continue est essentielle pour conserver la productivité de nos entreprises.

Plus d'un fondateur de start-up sur trois se dit stressé au quotidien. 39% exactement d'après le baromètre du bien-être de Start it @KBC et Mensura. Un chiffre qui a quasi doublé en l'espace d'un an, en raison notamment de la pandémie et de l'incertitude économique qui en découle.

Seuls 43% des entreprises belges disposent d'une politique préventive concernant le bien-être physique et mental sur le lieu de travail. Pourtant, vu la crise actuelle, c'est une dimension importante à prendre en compte et qui permet à terme de réaliser des économies. Et si de nombreux employeurs affirment se soucier du bien-être de leurs collaborateurs, peu passent à l'acte.

Premier sujet du mécontentement: l'enveloppe "bien-être". Un budget d'1 milliard d'euros pour les allocations sociales les plus basses. Patrons et syndicats doivent émettre un avis commun pour débloquer la somme. Mais les employeurs veulent lier le dossier aux discussions à venir pour un futur accord interprofessionnel qui fixera l'évolution des salaires.