Tout sur bilan

Le nombre des transactions quotidiennes est passé sous la barre des 70 000 unités en 2021. C'est ce qui ressort du bilan annuel d'Euronext publié ce mardi. En termes de performance financière cependant, 2021 a été une meilleure année que 2020. Les investisseurs particuliers sont moins actifs mais toujours présents

La Fédération des Entreprises de Belgique a présenté son dernier bilan de la situation économique en Belgique. Si le redressement économique s'est poursuivi en 2021, les entreprises sondées par la FEB se veulent prudentes pour 2022. Elles se disent exposées à une explosion de leurs coûts.

Sans surprise, Docks Bruxsel, le dernier né des centres commerciaux bruxellois, termine 2020 sur une baisse de fréquentation. Après une année 2019 record avec plus de 5 millions de visiteurs, le shopping center a accueilli 26% de clients en moins l'an dernier. Malgré tout, la direction reste persuadée d'être en mesure de retrouver les niveaux de 2019, voire même de les dépasser cette année.

La Réserve fédérale américaine a laissé hier, sans surprise, ses taux d'intérêt inchangés. Elle a même promis explicitement qu'elle resterait "patiente" sur ses futures hausses de taux, citant l'environnement économique mondial qui ralentit et la modeste inflation.

Pour célébrer la réussite de son augmentation de capital de près de 100 millions d'euros, le patron d'Intervest Offices & Warehouses a sonné la cloche d'Euronext Bruxelles ce matin. Une cérémonie qui était la dernière d'une année plutôt positive pour la place financière bruxelloise.

Les Belges se rendent de moins en moins régulièrement au cinéma. En 2016 les salles obscures ont accueilli un peu plus de 19 millions de visiteurs. Ce qui représente une baisse très nette de 8 % par rapport à 2015.

Mons 2015 serait bel et bien un succès commercial. Une semaine après la publication d'un bilan très positif par la ville, une seconde étude estime elle aussi que les investissements concédés ont eu un effet extrêmement positif sur l'économie belge.

Le secteur de la construction a connu une bonne année 2015. Alors que l'économie n'a progressé que de 1,4%, le secteur, lui, a enregistré une croissance de 2,1 pourcents de ses activités. Une performance réjouissante, mais qui pourrait bien rester éphémère.