Tout sur BNB

Le nombre de personnes ne pouvant pas rembourser un crédit en Belgique a à nouveau baissé l'an dernier, et cela pour la troisième année consécutive. C'est ce qui ressort du bilan annuel de la Centrale des crédits aux particuliers de la Banque nationale. Concrètement, le nombre de mauvais payeurs a baissé de 6,3%. Ce qui est remarquable, selon la BNB, car le Belge emprunte de plus en plus.

La Banque nationale appelle le secteur financier à se montrer plus prudent dans l'octroi des crédits hypothécaires en Belgique. L'institution entend dès l'an prochain rendre plus restrictives les conditions de cet octroi. Des conditions qui se sont déterriorées, selon elle, non sans laisser planer un risque sur notre économie.

La Banque nationale appelle une nouvelle fois les banques à la prudence dans l'octroi et les conditions des crédits hypothécaires. Elle reste notamment d'avis qu'une réduction substantielle des prêts à risque et, en particulier, une réduction des crédits à quotité élevée demeure nécessaire.

La Banque Nationale de Belgique et la BundesBank ont décidé de partager avec le grand public une sélection importante de leur collection d'oeuvres d'art contemporaines. Bâtie autour du thème du dialogue, cette exposition est à découvrir au siège de la BNB jusqu'au 15 septembre.

Selon une enquête du journal Le Soir, basée sur les chiffres de la BNB, le patrimoine financier des Belges a rétréci l'an dernier de 22 milliards d'euros. C'est une première en 10 ans. Une baisse que l'on doit essentiellement à la mauvaise tenue des marchés financiers l'an dernier.

La croissance économique belge aura été un peu plus faible qu'attendu cette année. 1,4% selon les chiffres de la banque nationale qui avait espéré 1,5% dans son estimation précédante. La BNB a aussi préciser son calcul pour le quatrième trimestre: 0,3%.

C'est l'année de vérité pour NewB. Depuis huit ans, la coopérative se prépare au lancement d'une banque éthique et durable. Ce matin, ses responsables ont déposé une demande d'agrément auprès de la banque nationale.

Comme dans l'ensemble de la zone euro, la croissance devrait ralentir en Belgique ces prochaines années. La BNB, qui présentait ce lundi ses prévisions économiques, a en effet revu à la baisse ses attentes concernant la croissance belge jusqu'en 2021. Un ralentissement qui ne sera pas sans conséquences sur les créations d'emplois et sur le déficit public.

Où en sommes-nous 10 ans après le début de la crise financière ? Cette question était au centre d'un grand congrès d'économistes à la Banque Nationale de Belgique. Selon ces experts beaucoup de travail reste à faire.

La présidente du MSU, le mécanisme de surveillance unique des banques de la zone euro, a quitté son bureau de Francfort. Fin décembre, son mandat prendra fin. Dans les couloirs du musée de la banque nationale de Belgique, elle dresse la liste des défis du secteur pour les années à venir.

265,8 milliards, c'est en euro la somme acumulée sur les comptes épargne en Belgique au mois de juin. 268,8 milliards c'est un chiffre record. Selon la banque nationale, il comporte une hausse de 1,4 milliard par rapport au chiffre de mai

La cybercriminalité, une menance grandissante sur le système bancaire et financier européen. Représentants des banques centrales, des gouvernements, des banques et des systèmes de paiement étaient réunis à la Banque nationale de Belgique à l'occasion d'une conférence organisée par la présidence autrichienne de l'Union européenne. L'Autriche qui fait de la lutte contre la cybercriminalité une de ses priorités.

La banque nationale belge a présenté ce vendredi ses prévisions économiques pour la Belgique pour ce qui reste de 2018, une croissance légèrement revue à la baisse, 1,5 % au lieu des 1,7 prévus.

La banque nationale fait le point sur l'économie belge en 2017. La croissance était plus faible que dans la moyenne de la zone euro mais l'emploi progresse. La BNB met en garde contre la polarisation du marché du travail.

Le nouveau musée de la Banque Nationale vient d'ouvrir ses portes près de la rue Neuve à Bruxelles. Il retrace l'histoire des moyens de paiements jusqu'à l'apparition de l'euro. Une chronologie qui illustre aussi les différents rôles de la Banque Nationale.