Tout sur BrusselsLockdown

La menace terroriste ayant été réévaluée, les Plaisirs d'hiver ouvrent bien leurs portes à Bruxelles. La ville multiplie les efforts pour redorer son blason sur la scène internationale.

Une cité pratiquement déserte. Voilà à quoi ressemblait Bruxelles lundi après-midi. En raison du maintient de la menace terroriste de niveau 4 décrétée samedi par les autorités, les rues de la capitales sont restées très peu fréquentées en ce début de semaine.

Ces derniers jours à Bruxelles, suite aux menaces terroristes, certaines enseignes de la grande distribution étaient fermées pendant que d'autres faisaient de la résistance. Comeos, la fédération du commerce et des service déplore que les fermetures de magasins se font en ordre dispersé. Elle demande au gouvernement fédéral d'établir un cadre structuré sur la menace terroriste.