Tout sur Budget

Le déficit budgétaire de la Belgique pourrait être supérieur de 5 milliards d'euros à ce qui avait été précédemment estimé et ce, malgré une croissance économique en hausse. Voilà en substance la principale conclusion du dernier rapport du comité de monitoring. Une dégradation des finances publiques qui porterait le déficit à 37,8 milliards d'euros, soit 7,8% du PIB.

Le veillissement de la population est devenu une réalité budgétaire. Pensions et soins de santé font gonfler les dépenses sociales. Selon les projections du Comité d'Etude sur le Veillissement, elles représentent environs 25% du PIB aujourd'hui et elles grimperont à presque 30% en 2070.

Le gouvernement australien promet des milliards de dollars de dépenses pour soutenir la reprise économique. Le ministre des Finances présente devant la Chambre une série de mesures qui maintiendront le budget dans le rouge pour les années à venir.

Taux d'intérêt au plus bas, TLTRO et APP confirmés. La Banque centrale européenne garde tout son arsenal en place. Pas question non plus de commencer à réduire les achats massifs de dettes dans le cadre du PEPP, le programme d'achat d'urgence face à la pandémie.

Le ministre wallon du Budget revoit à la hausse l'impact de la Covid sur les finances publiques. La pandémie aura coûté 2 milliards 100 millions d'euros l'an dernier. Pour faire face à ses dépenses, la Région a emprunté 5,5 milliards d'euros, profitant des taux bas.

Le secteur non-marchand bruxellois a fait entendre sa voix ce jeudi afin d'obtenir une revalorisation salariale de 6%, des embauches, des jours de congé supplémentaires et des fins de carrière tenables. Autant de points qui sont actuellement sur la table des négociations avec le gouvernement bruxellois mais pour lesquels le budget n'est visiblement pas suffisant.

La Pologne et la Hongrie ont levé leur véto. Le budget de l'Union européenne est débloqué et le fonds de relance Next Generation EU de 750 milliards d'euros est enfin libéré. Ce sommet se conclut aussi par l'engagement de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport au niveau de 1990. Ce qui ouvre la voie à l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050.

Conséquence directe du manque de financement des soins dentaires, il devient de plus en plus difficile de trouver un dentiste conventionné. Ils sont en effet nombreux à pratiquer leurs propres tarifs pour combler le coût des traitements dentaires. Résultat, notre pays fait face à un système à deux vitesses qu'il devient urgent de changer.

La crise sanitaire engendre une perte d'un milliard d'euros pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un milliard qui vient s'ajouter au déficit prévu de 700 millions, plus le fonds d'urgence durant la crise. Ce trou, l'institution veut le combler en empruntant 1,4 milliard, à plusieurs sources.

Sophie Wilmès, première femme à occuper le poste de Première ministre en Belgique. Un poste dont la marge de manoeuvre reste toutefois très limitée dans un gouvernement toujours en affaire courante. Elle appelle d'ailleurs à la formation rapide d'une nouvelle équipe fédérale, jugeant qu'il n'y a plus de temps à perdre en la matière.

La Commission européenne a écrit ce mardi à la Belgique, lui demandant de soumettre le plus rapidement possible un projet de plan budgétaire conforme aux recommandations et aux règles européennes. L'institution européenne précise que le budget actuel comporte un risque de dérapage par rapport aux lignes directrices européennes.

Pas d'équilibre en vue pour le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que du contraire: son déficit, qui s'est déjà creusé à plus de 500 millions d'euros cette année, devrait encore dépasser les 700 millions l'an prochain. Une dégradation que les ministres francophones disent toutefois vouloir maîtriser.

A en croire les derniers chiffres du comité de monitoring, publié par les journaux De Tijd et l'Echo, le déficit budgétaire passera à 11,8 milliards d'euros d'ici la fin de la législature en 2024. Voilà qui va singulièrement compliquer la tâche du prochain gouvernement. Un gouvernement qui peine pourtant à se mettre en place, alors que l'urgence est à nos portes.

Minoritaire désormais, le gouvernement Michel a besoin du soutien de l'opposition pour faire passer ses dossiers. Première étape cruciale, le budget qui doit être voté ce jeudi à la Chambre. Problèùe, la NVA a posé ses conditions pour approuver le texte.

Les ministres des Finances de l'UE se sont accordés ce mardi sur une réforme de la zone euro pour mieux faire face aux prochaines crises financières. Une réforme bien moins ambitieuse toutefois que celle voulue par le président français Emmanuel Macron.

La coalition populiste en Italie refuse de plier face à la Commission européenne. Aucune modification de son budget pour 2019 ne devrait être présenté d'ici à la fin de la journée, soit l'échéance fixée pour revoir sa copie. Le pays prend du coup le risque de sanctions financières dont la mise en oeuvre reste néanmoins assez hypothétique.

La Commission européenne n'a pas de problème avec la Belgique. C'est ce qu'a déclaré ce jeudi le premier ministre, Charles Michel, après l'annonce dans la presse que son projet de budget pour 2019 avait été recalé par l'exécutif européen. Une fake news, a-t-il-dit en substance...

Pour éviter de laisser filer le déficit budgétaire, le professeur de finances publiques Herman Matthijs, propose que le gouvernement travaille désormais avec les douzièmes provisoires. Une méthode qui permet de débloquer chaque mois un budget équivalent à un douzième du budget de l'année écoulée. Cela pourrait s'avérer utile dès à présent, alors que se profilent des élections fédérales en mai prochain.