Tout sur Budget

Sophie Wilmès, première femme à occuper le poste de Première ministre en Belgique. Un poste dont la marge de manoeuvre reste toutefois très limitée dans un gouvernement toujours en affaire courante. Elle appelle d'ailleurs à la formation rapide d'une nouvelle équipe fédérale, jugeant qu'il n'y a plus de temps à perdre en la matière.

La Commission européenne a écrit ce mardi à la Belgique, lui demandant de soumettre le plus rapidement possible un projet de plan budgétaire conforme aux recommandations et aux règles européennes. L'institution européenne précise que le budget actuel comporte un risque de dérapage par rapport aux lignes directrices européennes.

Pas d'équilibre en vue pour le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que du contraire: son déficit, qui s'est déjà creusé à plus de 500 millions d'euros cette année, devrait encore dépasser les 700 millions l'an prochain. Une dégradation que les ministres francophones disent toutefois vouloir maîtriser.

A en croire les derniers chiffres du comité de monitoring, publié par les journaux De Tijd et l'Echo, le déficit budgétaire passera à 11,8 milliards d'euros d'ici la fin de la législature en 2024. Voilà qui va singulièrement compliquer la tâche du prochain gouvernement. Un gouvernement qui peine pourtant à se mettre en place, alors que l'urgence est à nos portes.

Minoritaire désormais, le gouvernement Michel a besoin du soutien de l'opposition pour faire passer ses dossiers. Première étape cruciale, le budget qui doit être voté ce jeudi à la Chambre. Problèùe, la NVA a posé ses conditions pour approuver le texte.

Les ministres des Finances de l'UE se sont accordés ce mardi sur une réforme de la zone euro pour mieux faire face aux prochaines crises financières. Une réforme bien moins ambitieuse toutefois que celle voulue par le président français Emmanuel Macron.

La coalition populiste en Italie refuse de plier face à la Commission européenne. Aucune modification de son budget pour 2019 ne devrait être présenté d'ici à la fin de la journée, soit l'échéance fixée pour revoir sa copie. Le pays prend du coup le risque de sanctions financières dont la mise en oeuvre reste néanmoins assez hypothétique.

La Commission européenne n'a pas de problème avec la Belgique. C'est ce qu'a déclaré ce jeudi le premier ministre, Charles Michel, après l'annonce dans la presse que son projet de budget pour 2019 avait été recalé par l'exécutif européen. Une fake news, a-t-il-dit en substance...

Pour éviter de laisser filer le déficit budgétaire, le professeur de finances publiques Herman Matthijs, propose que le gouvernement travaille désormais avec les douzièmes provisoires. Une méthode qui permet de débloquer chaque mois un budget équivalent à un douzième du budget de l'année écoulée. Cela pourrait s'avérer utile dès à présent, alors que se profilent des élections fédérales en mai prochain.

3.87 Milliards, c'est en euros le montant que recevra la Belgique pour la période 2021-2027 dans le cadre de la PAC, la politique agricole commune. C'est moins que les 4 milliards de la précédente programmation, mais sans surprise. La Commission avait en effet annoncé en mai une réduction du budget général de la PAC

Le ministre d'Etat Philippe Maystadt est décédé. Figure de proue de la démocratie-chrétienne des années 1980 et 1990, l'homme s'est successivement fait connaître en tant que ministre, vice-premier ministre, président de parti et président de la Banque européenne d'investissement.

Le déficit public de l'Etat belge devrait passer de 2,6% du PIB en 2016 à 1,9% de PIB en 2017 et en 2018, avant de remonter par la suite, selon les perspectives économiques à moyen terme du Bureau fédéral du Plan présentées mardi. Pour atteindre l'équilibre, le gouvernement devra prendre des mesures additionnelles, selon l'institution.

Pour le syndicat chrétien, les mesures dévoilées ce week-end par le gouvernement ne laissent pratiquement aucune marge de manoeuvre aux partenaires sociaux pour définir une quelconque augmentation des salaires