Tout sur CETA

La Cour de Justice de l'Union européenne a validé ce mardi le système de règlement des litiges prévu dans le traité de libre-échange avec le Canada. Ce système d'arbitrage, contestée par la Région wallonne alors dirigée par Paul Magnette.

L'accord de l'ibre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur pourrait bien être entré dans sa phase finale de négociations. Quelques mois seulement après l'entrée en vigueur du CETA, les éleveurs européens s'inquiètent des conséquences d'un tel accord.

CETA: la Belgique saisit la CEJ - Londres veut serrer la vis à l'immigration européenne - La Silicon Valley vent debout face à Trump

L'accord de libre-échange entre l'UE et Singapour ne peut pas, dans sa forme actuelle, être conclu par la Commission seule. C'est ce qu'estime la Cour de Justice de l'Union européenne dans un avis rendu ce mardi. Un avis qui "donne raison" à la position défendue par la Région wallonne dans le dossier CETA , estime son ministre-président Paul Magnette.

Le très controversé traité de libre-échange entre l'Union européenne et la Canada a finalement été approuvé ce mercredi par le Parlement européen, sur fond de débats houleux et de contestations citoyennes

Justin Trudeau, le Premier ministre Canadien, a salué l'accord entre l'Europe et son pays.En marge de la cétémonie, Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission européenne, a invité le gouvernement fédéral à réfléchir à son modèle de fonctionnement lorsqu'il s'agit des relations internationales.

Lors du comité de concertation qui réunit les principaux ministres régionaux et fédéraux, sans surprise, Paul Magnette, a confirmé qu'en l'état actuel du dossier, le gouvernement wallon ne pouvait marquer son accord au projet.

A Namur, devant la commission des affaires européennes, Paul Magnette est revenu sur les raisons qui le poussent à se battre pour obtenir un traité en accord avec son assemblée. De son coté, la ministre canadienne du commerce a quitté Namur en annoncant l'échec et la fin des négociations.

Le sommet européen à Bruxelles s'achève sans l'accord de la Belgique sur le Ceta. Malgré de nouvelles propositions hier et de nombreux échanges la nuit et le matin, la Région wallonne refuse toujours le traité de libre-échange avec le Canada.

L'Union Européenne a donné à la Belgique jusqu'à vendredi pour dire oui à l'accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada. Mais la Wallonie fait toujours de la résistance.

Inacceptable et incompréhensible. La décision du Parlement wallon de refuser l'accord de libre-échange avec le Canada fâchent la plupart des fédérations d'entreprises du pays, sauf l'UCM.

La Wallonie n'entend pas déléguer les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral pour ratifier le CETA, l'accord de libre-échange avec le Canada. Le texte ne garantirait pas suffisamment les standards sociaux et environnementaux.

La Commissaire européenne au Commerce devant les parlementaires fédéraux. Cecilia Malmström est venue répondre aux questions sur le CETA et sur le TTIP. Des projets d'accords commerciaux contre lesquels des milliers de personnes manifestaient dans les rues de Bruxelles.

Alors que le texte a été finalisé, la ministre canadienne du Commerce international était à Bruxelles cette semaine pour défendre le CETA, l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Les critiques, en Wallonie notamment, sont encore très nombreuses.