Tout sur CGSLB

FGTB et CSC rejettent le plan de restructuration de la direction. Seul le syndicat libéral est d'accord. La majorité des deux tiers en commission paritaire n'est pas atteinte.

La FGTB rejette le projet d'AIP. Les autres syndicats et les employeurs approuvent le texte et le gouvernement souhaite le mettre en oeuvre. Mais l'exécutif est en affaires courantes et sans majorité. De nouvelles consultations s'imposent.

Grève nationale ce mercredi. Les syndicats réclament des augmentations de salaires, des fins de carrières adaptées et une meilleure mobilité. Des revendications à l'adresse du gouvernement et des employeurs.

Ce vendredi se tenait le congrés de la CGSLB. Le syndical libéral a formulé plusieurs propositions pour le fédéral.

La CGSLB approuve le projet d'accord social fédéral - Un contrôlé sur 4 en infraction - Mois record pour l'aéroport de Charleroi - EasyJet veut reprendre 25 avions d'Air Berlin

Le syndicat libéral sort du bois. Mécontent du tax-shift lancé par le gouvernement fédéral, il propose un modèle fiscal alternatif visant à taxer les revenus du patrimoine de manière progressive pour diminuer la charge sur le travail.

Les salariés du public n'était pas seuls dans la rue ce vendredi. Ceux d'ING se sont retrouvés devant le siège social du groupe, avenue Marnix, à Bruxelles. C'était la première grande mobilisation organisée par les syndicats depuis l'annonce du plan de restructuration, lundi.

Les résultats provisoires des élections sociales désignent la CSC premier syndicat du pays, suivi de la FGTB et de la CGSLB. Aucun changement dans le trio de tête. Mais chrétiens et socialistes perdent quelques sièges au profit du syndicat libéral.

Les syndicats réunis en front commun attendaient 50.000 personnes. Dans les rues de Bruxelles, ils étaient finalement 60.000 à manifester leur désapprobation à l'égard du gouvernement fédéral.