Tout sur Chiffre d'affaires

Après une année 2020 compliquée, la Loterie nationale a renoué avec la croissance. Et poursuit sa stratégie basée sur de petits montants misés dans les presque 7800 points de vente du pays. En plus d'une augmentation significatives de ventes via les canaux digitaux.

Les soldes d'hiver viennent de commencer en France. Synonyme de bonnes affaires, elles attirent d'habitude les clients en masse dans les grands magasins parisiens. Mais, pandémie oblige, la frénésie n'est pas au rendez-vous cette année. Ce qui pousse les commerçants à la prudence.

Le moral des commerçants du pays est en berne à l'approche de la session de soldes de janvier. Six sur dix d'entre eux disent avoir enregistré une baisse de leur chiffre d'affaire de dix pour cent. Et craignent que la baisse de fréquentation couplée à la fin du moratoire sur les faillites ne vienne encore peser davantage sur leur activité.

Secoués par la pandémie, les hôpitaux belges tiennent sur un équilibre financier précaire. Durant l'année 2020, les avances fédérales ont tout juste permis de les maintenir à flot sur le plan financier. Faute de quoi ils seraient dans le rouge. C'est ce qui ressort de l'étude de Belfius sur le secteur hospitalier. Une chose est sûre : la crise sanitaire aura davantage mis en exergue le besoin urgent d'une réforme du financement des institutions de santé.

AudioValley avait promis d'accélérer sa croissance en 2021, c'est désormais chose faite. Le spécialiste B2B de l'audio digital a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 50% au premier semestre. La preuve d'une solide reprise de ses activités après le recul enregistré l'an dernier en raison de la pandémie. Une santé retrouvée que le groupe doit en partie à la bonne tenue du marché américain.

AudioValley avait promis d'accélérer sa croissance en 2021, c'est désormais chose faite. Le spécialiste B2B de l'audio digital a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 50% au premier semestre. La preuve d'une solide reprise de ses activités après le recul enregistré l'an dernier en raison de la pandémie. Une santé retrouvée que le groupe doit en partie à la bonne tenue du marché américain.

A mesure que les restrictions s'assouplissent, les entreprises belges voient leur activité repartir de l'avant. Bien sûr, la crise affecte encore leur chiffre d'affaires. Mais pour bon nombre d'entre elles, les préoccupations actuelles sont tout autres. Pourvoir les postes vacants et assurer la chaîne d'approvisionnement, sont désormais leurs préoccupations premières.

Parmi les secteurs fortement impactés par la crise actuelle, il y a celui du monde du café. Le télétravail obligatoire et la fermeture de l'horeca ont en effet un impact considérable sur les torréfacteurs du royaume. Certains fortement dépendants des entreprises ont la vie dure, d'autres ont eu plus de chance en misant sur le commerce en ligne. Raison pour laquelle beaucoup se sont regroupés autour d'une boutique en ligne commune.

Malgré une baisse significative du chiffre d'affaires et un statu quo des exportations, le secteur belge de la chimie, de la pharmacie et des matières plastiques a créé près de 1.500 nouveaux emplois l'an dernier. Le secteur qui n'a pas été épargné par la crise, enregistre également des montants records d'investissements en matière d'innovation et de capacité de production.

La crise de la Covid-19 a coûté à l'industrie alimentaire un peu moins de 2% de chiffre d'affaires l'an dernier. Les dégâts semblent donc modérés pour le secteur. Mais les entreprises qui approvisionnent l'hôtellerie ou l'événementiel accusent le coup.

Sans surprise, 2020 a été une année catastrophique pour Brussels Airlines. La compagnie aérienne belge, qui a connu une chute sans précédent du nombre de passagers transportés, affiche une perte opérationnelle de 332 millions d'euros. Pour limiter la casse, la compagnie a intensifié et accéléré son plan de restructuration.

2020 a été une année compliquée pour le secteur de l'horeca. Y compris, dans une certaine mesure, pour les grandes chaînes de restauration rapide. C'est le cas par exemple de McDonald's Belgique qui, malgré le drive-in et la livraison, a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires. Néanmoins, l'enseigne ambitionne tout de même de poursuivre son déploiement en Belgique cette année.

En raison de la pandémie, le chiffre d'affaire du groupe courtraisien d'imagerie médicale à chuté de près de 30% en 2020. Tombant à 770 millions d'euros. Pour 2021, le groupe mise sur la Chine et l'imagerie médicale, mais reste prudent.

2021 sera une année de transition pour la plupart des entreprises, avant une timide reprise des affaires en 2022. C'est en tous cas ce qu'espèrent les responsables d'entreprises belges interrogés par l'Economic Risk Management Group. Si une reprise est attendue l'an prochain, les entrepreneurs s'attendent tout de même à encore observer une perte de 4% de leur chiffre d'affaires en 2022.

L'entreprise publique a présenté un chiffre d'affaires en hausse au cours du second trimestre. Bpost a tiré profit de l'explosion des ventes en ligne et du boom de l'e-commerce. Le volume des colis traités aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis a littéralement bondi.