Tout sur Chiffre d'affaires

La crise de la Covid-19 a coûté à l'industrie alimentaire un peu moins de 2% de chiffre d'affaires l'an dernier. Les dégâts semblent donc modérés pour le secteur. Mais les entreprises qui approvisionnent l'hôtellerie ou l'événementiel accusent le coup.

Sans surprise, 2020 a été une année catastrophique pour Brussels Airlines. La compagnie aérienne belge, qui a connu une chute sans précédent du nombre de passagers transportés, affiche une perte opérationnelle de 332 millions d'euros. Pour limiter la casse, la compagnie a intensifié et accéléré son plan de restructuration.

2020 a été une année compliquée pour le secteur de l'horeca. Y compris, dans une certaine mesure, pour les grandes chaînes de restauration rapide. C'est le cas par exemple de McDonald's Belgique qui, malgré le drive-in et la livraison, a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires. Néanmoins, l'enseigne ambitionne tout de même de poursuivre son déploiement en Belgique cette année.

En raison de la pandémie, le chiffre d'affaire du groupe courtraisien d'imagerie médicale à chuté de près de 30% en 2020. Tombant à 770 millions d'euros. Pour 2021, le groupe mise sur la Chine et l'imagerie médicale, mais reste prudent.

2021 sera une année de transition pour la plupart des entreprises, avant une timide reprise des affaires en 2022. C'est en tous cas ce qu'espèrent les responsables d'entreprises belges interrogés par l'Economic Risk Management Group. Si une reprise est attendue l'an prochain, les entrepreneurs s'attendent tout de même à encore observer une perte de 4% de leur chiffre d'affaires en 2022.

L'entreprise publique a présenté un chiffre d'affaires en hausse au cours du second trimestre. Bpost a tiré profit de l'explosion des ventes en ligne et du boom de l'e-commerce. Le volume des colis traités aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis a littéralement bondi.

A l'approche de l'Aïd El-Fitr, qui marque la fin du Ramadan pour les musulmans, Digicommerce dresse le bilan de Rapidle et de Commande-Ramadan.be. Des solutions de "Click & Collect" et de livraison pour les commerces de proximité, qui connaissent un franc succès depuis quelques semaines.

Comme de nombreux acteurs du secteur de la grande distribution, la crise a boosté l'activité du groupe Ahold Delhaize. La maison mère de Delhaize a pleinement profité des réserves faites par bon nombre de clients, qui redoutaient une pénurie de certains produits. Résultats des courses, le chiffre d'affaires a bondi de 15% au premier trimestre et le bénéfice net de près de 50% à 645 millions d'euros.

Roularta présentait ce vendredi ses résultats annuels. Sur l'année écoulée, le groupe affiche une croissance de son chiffre d'affaires de près de 7%. Une hausse qui s'explique notamment par le succès des magazines féminins tels que Flair, Libelles ou encore Femme d'Aujourd'hui, rachetés en 2018. Néanmoins, le marché publicitaire restant très volatil, le groupe se garde de toutes prévisions pour 2020.

Telenet a atteint ses objectifs en 2019. Sur l'exercice écoulé, le groupe télécom a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 2%. Le bénéfice net en revanche est en baisse, de même que son flux de trésorerie. Une mauvaise nouvelle pour l'actionnaire puisque le groupe ne versera qu'un dividende de 1,87 euro par action, là où les analystes tablaient sur deux euros.

Tout semble aller pour le mieux pour McDonald's Belgique. Selon le top management, 2019 a été un grand cru avec un chiffre d'affaires en hausse de 10% et 3 millions de nouveaux clients. De quoi se montrer optimiste pour 2020 et annoncer l'ouverture de 10 nouveaux points de vente dans notre pays.

L'opérateur télécom poursuit sa croissance avec un chiffre d'affaires en progression sur le deuxième trimestre 2019. Les clients sont en constante augmentation, séduits par la non-augmentation tarifaire et les 'data' illimités.