Tout sur Chine

La volonté chinoise d'imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong n'est pas appréciée par le Président américain. Donald Trump envisage d'ailleurs une éventuelle riposte si Pékin réduit les libertés dont dispose l'ancienne colonie britannique.

Pour cette année 2020, la Chine ne se fixe aucun objectif de croissance. Une première qui traduit l'inquiétude et l'incertitude des autorités chinoises sur une relance soutenue de l'économie. La stabilité de l'emploi sera la priorité.

Dada Nexus est une plateforme chinoise de vente en ligne et un service de livraison. Si sa volonté de se confirme, le groupe pourrait bien réaliser la première introduction à la Bourse américaine d'une société chinoise depuis les débuts fracassants de Kingsoft.

L'ouverture de Disneyland Shanghai s'accompagne de mille précautions. Réservations obligatoires par internet, nombre de visiteurs limité à un quart de la fréquentation habituelle. Screening de température à l'entrée.

L'économie chinoise a enregistré un sérieux coup de frein au premier trimestre. Sur les trois premiers mois de l'année, le PIB du pays a en effet plongé de 6,8%. Une baisse largement imputée à la pandémie de Covid-19, qui a quasiment mis à l'arrêt l'activité commerciale et industrielle de la deuxième économie mondiale.

Ford et GE fabriquent des respirateurs / L'aéroport parisien d'Orly fermé / Chine: rebond surprise de l'industrie

Alors que le Coronavirus met à mal l'économie du monde entier, les pêcheurs Kenyans de la région du lac Victoria eux, voient leurs ventes grimper en flèche. Par peur de tomber malade, les consommateurs de la région délaissent le poisson chinois vendu d'ordinaire à prix ultra compétitif pour consommer du poisson local frais.

Alors que le Coronavirus met à mal l'économie du monde entier, les pêcheurs Kenyans de la région du lac Victoria eux, voient leurs ventes grimper en flèche. Par peur de tomber malade, les consommateurs de la région délaissent le poisson chinois vendu d'ordinaire à prix ultra compétitif pour consommer du poisson local frais.

Hong Kong, troisième place financière mondiale. Un titre qui pourrait bientôt lui échapper tant les difficultés s'abattent sur la plus grande région administrative spéciale de Chine.

L'épidémie de coronavirus commence à impacter de nombreuses sociétés. Preuve s'il en est, la Banque centrale chinoise a décidé de débloquer 39 milliards d'euros pour aider les entreprises impliquées dans la lutte contre l'épidémie.

L'épidémie de coronavirus a également des conséquences sur le tourisme mondial, à commencer par les pays asiatiques les plus dépendants des visiteurs chinois. A l'image de la Thaïlande, qui suite à la décision de Pékin de suspendre les voyages organisés à l'étranger pour tenter d'enrayer le virus, a vu ses sites touristiques se vider des touristes chinois, habitués des lieux.

La Commission européenne a présenté ce mercredi sa stratégie pour le déploiement sur le vieux continent de la 5G. La position européenne est à l'ouverture, mais avec des règles claires et exigeantes, selon le commissaire à l'Industrie Thierry Breton. L'Europe parle de critères objectifs qui visent à n'exclure personne. Pas même l'entreprise chinoise Huawei, bannie par les Etats-Unis.

L'inquiétude concernant le coronavirus n'a pas manqué ce lundi de peser lourdement sur les Bourses européennes. Une inquiétude alimentée par la comparaison avec le précédent virus du SRAS en 2003, même si les excellentes performances boursières des derniers mois ont sans doute aussi incités les investisseurs à prendre leur bénéfices.

La croissance chinoise est tombée l'an dernier à 6,1%, au moment où la guerre commerciale avec Washington s'intensifiait. La signature en début de semaine de l'accord entre les USA et la Chine devrait changer la donne.

Les Etats-Unis ne considèrent plus que la Chine manipule sa monnaie. Ils ont dès lors retiré ce pays de leur liste noire, tout en maintenant leur surveillance. Une annonce qui intervient à deux jours de la signature attendue d'un accord commercial partiel entre les deux premières économies mondiales.

Tesla a commencé ce mardi à livrer ses premiers véhicules sortis tout droit de sa nouvelle usine chinoise, à Shanghai. Des Model 3 dont la production sera ensuite suivie par celle du prochain Model Y, a annoncé sur place son patron Elon Musk. Une étape majeure pour le spécialiste des voitures électriques qui entend se profiler comme un constructeur d'envergure mondiale.

Après une année exceptionnelle, les Bourses poursuivent sur leur élan. Le Bel 20 qui avait terminé 2019 juste sous la barre des 4.000 points vient de dépasser ce cap, grâce surtout au contexte international.