Tout sur cimetière

1er novembre, jour de la Toussaint, où l'on rend hommage à ses disparus. C'est aussi traditionnellement le jour où les entrepreneurs de pompes funèbres font le point sur leur secteur, un secteur qui ne se porte pas trop mal. Il compte 800 entreprises, un chiffre en hausse selon les statistiques, mais ici aussi, on est confronté aux rachats des entreprises familiales et à la concurrence de grands groupes.

Comme si perdre trois bébés en trois ans n'était pas assez dur, le calvaire d'Ahmed Youssef al-Moustapha et de son épouse, réfugiés syriens au Liban, s'est prolongé faute d'avoir trouvé un espace pour les enterrer dignement.

100 ans après la Grande Guerre, les tombes de soldats "Morts pour la France", disparaissent petit à petit des cimetières communaux. Pour tenter de les préserver, le Souvenir Français a lancé vendredi au cimetière du Plessis-Belleville (Oise) une opération de géolocalisation de ces tombes.