Tout sur Comité de concertation

Ecoles fermées, métiers de contacts à l'arrêt, commerces non-essentiels sur rendez-vous. Le comité de concertation veut limiter les contacts pour freiner l'évolution de la pandémie.

Le Comité de concertation a annoncé un calendrier de déconfinement progressif pour notre pays. En mars, la priorité sera donné aux jeunes et aux activités en extérieur. Mi-avril, l'enseignement primaire et secondaire passera à 100% en présentiel. L'Horeca devra lui patienter jusqu'au 1er mai..

Le comité de concertation décidé de ne pas assouplir les mesures. La situation ne le permet pas estime le Premier ministre qui constate une hausse des contaminations et des hospitalisations ces derniers jours, après une stabilisation ces dernières semaines.

Une délégation des représentants des métiers de contact a rencontré ce matin le Premier ministre, Alexander De croo. Une rencontre qui avait pour but d'obtenir le feu vert du gouvernement pour une réouverture le 15 décembre. Sans succès. En revanche, les professions de contact ont obtenu la garantie qu'en cas d'amélioration de la situation sanitaire, ils feraient partie des premiers à pouvoir reprendre le travail. Les autorités leur ont également promis une étude chargée d'évaluer si les métiers de contact sont des clusters ou non.

Alors que les chiffres de contamination, d'hospitalisations et de décès s'envolent en Belgique, le comité de concertation vient d'annoncer la fermeture des restaurants, comme des cafés, durant quatre semaines. Il instaure également un couvre-feu entre minuit et 5 heures du matin. Pour ce qui est de la bulle sociale, elle sera réduite à une seule personne en dehors du ménage. Des mesures fortes, claires et compréhensibles qui devraient permettre d'éviter la cacophonie à la belge de ces derniers mois.

Lors du comité de concertation qui réunit les principaux ministres régionaux et fédéraux, sans surprise, Paul Magnette, a confirmé qu'en l'état actuel du dossier, le gouvernement wallon ne pouvait marquer son accord au projet.