Tout sur confinement

Les clients se présentent les uns après les autres devant la porte de ce magasin de jouets. A l'intérieur, Thierry et Amaya s'activent. Obligés de fermer la petite boutique, ils ont développé un système de click and collect qui fonctionne bien. Par téléphone ou par mail, les commandes affluent.

Les notaires espagnols ont enregistré près de 1.000 acquisitions belges en juillet, août et septembre. c'est deux fois plus qu'au premier trimestre. Après le confinement, de nombreux belges ont décidé d'acheter un bien immobilier en Espagne.

Plus de 5.000 entreprises belges dont 2.200 PME wallonnes et bruxelloises ont répondu à la dernière enquête de l'ERMG. En moyenne, elles affirment que leur chiffre d'affaires est en baisse de 17% ce mois de novembre par rapport à la normal. Une chute plus forte que celle exprimée ces trois derniers mois. Mais une chute deux fois moins profonde que celle du premier confinement qui était plus stricte.

Les commerçants sont soulagés des mesures annoncées ce matin. Ils ne devront pas fermer leurs portes. Tous les secteurs n'ont pas eu la même chance: Les parcs d'attraction ont appris ce matin leur fermeture immédiate.. Un coup dur alors que la première vague a déjà mis le secteur en difficulté.

Un reconfinement: non ! le monde économique n'en veut pas. Qu'elles soient petites, grandes, ou moyennes, les entreprises redoutent un second "lockdown" qui pourrait s'avérer dramatique pour nombreuses d'entre elles, dans un contexte déjà très difficile.

Une étude d'ING pointe des changements dans la façon de consommer des belges: de manière générale, depuis le confinement le belge consomme moins. Mais il consomme également davantage en ligne. Une tendance qui devrait perdurer et obliger les retailers belges à s'adapter

Si elles étaient attendues, les décisions prises lundi par le Conseil National de Sécurité impacteront les entreprises du pays. Selon l'UCM, pour l'événementiel, l'horeca et le commerce, ce reconfinement partiel est à la fois décourageant et lourd de conséquences.

Le soutien fiscal du gouvernement belge aurait évité de nombreuses faillites. Pour autant la reprise s'annonce plus difficile pour certains secteurs que pour d'autres. Et surtout, le pays n''est pas armé pour faire à un éventuel deuxième confinement.

Lors d'une allocution télévisée consacrée au Coronavirus, le Président français a annoncé une série de mesures comme la réouverture progressive des écoles à partir du 11 mai.