Tout sur Consommation

L'an dernier dans l'Union européenne, l'e-commerce a continué à progresser. Selon Eurostat, 72% des habitants ont acheté au moins un bien ou un service en ligne. C'est 4 points de plus qu'un an plus tôt.

De nouvelles pompes d'écluse vont être installées sur le canal Albert à Diepenbeek. Davantage de navires pourront y circuler, avec moins de gaspillage d'eau. Les nouvelles pompes génèreront également de l'énergie. Le gouvernement flamand a investi 8 millions d'euros dans le projet. Ce qui en fait une partie importante de l'ambitieux Blue Deal, le plan flamand contre la sécheresse.

La locomotive économique de l'Europe souffre, elle aussi, de la crise. D'après l'institut Ifo, la croissance allemande ne devrait finalement atteindre que les 4,2% en 2021, bien loin donc des 5,1% initialement prévus. Faiblement touchée lors de la première vague, l'Allemagne connaît actuellement une recrudescence inquiétante de cas de Covid-19. Une situation telle que le pays s'est à nouveau confiné.

Un capteur qui mesure chaque minute la consommation d'eau relié à un logiciel d'analyse, c'est le produit de Shayp. L'entreprise bruxelloise vient de lever ? 1,9 million pour dépasser les frontières de la Belgique.

C'est ce vendredi qu'aura lieu l'édition 2020 du "Black Friday", jour de promotions commerciales importé des Etats-Unis. Pour contrer cette tendance consumériste, la fédération Ressources propose le "Green Friday ". L'objectif est de promouvoir une consommation responsable, durable, locale et solidaire tout au long de l'année.

D'après l'association de défense des consommateurs, la facture d'électricité des ménages est en réalité un impôt déguisé. Elle demande aux autorités un tarif clair, net et uniforme pour tout le pays ainsi qu'une une révision des ristournes accordées aux gros consommateurs.

Une étude d'ING pointe des changements dans la façon de consommer des belges: de manière générale, depuis le confinement le belge consomme moins. Mais il consomme également davantage en ligne. Une tendance qui devrait perdurer et obliger les retailers belges à s'adapter

Le Japon connait sa plus forte contraction économique jamais enregistrée au deuxième trimestre. En effet, le PIB nippon s'est effondré de 7,8 % entre avril et juin par rapport au trimestre précédent sous l'impact de la pandémie de coronavirus. Un plongeon historique marquant un troisième trimestre d'affilée de contraction pour la troisième économie mondiale.

Une enquête de Test-Achats entend démontrer que le consommateur belge paie plus cher certains produits qu'avant l'arrivée du coronavirus. Certains supermarchés multiplient les offres promotionnelles. Mais, les prix bruts élevés sont maintenus.

L'Observatoire des prix du SFE Economie a rendu son dernier rapport trimestriel. Au deuxième trimestre 2020, l'inflation totale en Belgique s'est établie à 0.0%. Les prix à la consommation des produits énergétiques ont fortement baissé.

Sans surprise, les Belges ont fortement réduit leurs dépenses durant les six premières semaines de confinement. Selon une étude d'ING, celles-ci ont baissé de plus de 30% sur un an. Les dépenses dans les supermarchés, les magasins d'alimentation et chez les fournisseurs en ligne non spécialisés ont en revanche nettement augmenté.

Plombée par le ralentissement de son industrie, l'économie allemande commence à voir la lumière au bout du tunnel. C'est en tout cas ce qu'affirme l'institut économique Ifo, qui vient de confirmer ses prévisions de croissance pour l'an prochain, tout révisant en légère hausse celles pour l'année suivante.

Qui dit Black Friday, dit marketing et bien souvent sur-consommation. Pour lutter contre les achats compulsifs, parfois inutiles, et souvent polluant, Ressourses, la fédération des entreprises d'économie sociale coordonne le Green Friday en Belgique.

La Banque nationale appelle le secteur financier à se montrer plus prudent dans l'octroi des crédits hypothécaires en Belgique. L'institution entend dès l'an prochain rendre plus restrictives les conditions de cet octroi. Des conditions qui se sont déterriorées, selon elle, non sans laisser planer un risque sur notre économie.

2018 aura été un bon cru pour le secteur brassicole belge, dont les exportations ont poursuivi leur progression malgré une baisse vers les Etats-Unis et la Chine. En Belgique, la consommation s'est quant à elle enfin stabilisé, alors qu'elle n'avait cessé de reculer ces dernières années. Avec une catégorie qui prend de l'ampleur: les bières faiblement ou pas du tout alcoolisées.