Tout sur Corée du Sud

Après des semaines enfermés à la maison, les Sud-Coréens font du "Bobok Sobi". En anglais, du "Revenge Shopping". En d'autres termes, ils se précipitent pour faire des achats retardés par les règles du confinement.

Le coronavirus sème la panique sur les Bourses mondiales. Il faut dire que l'épidémie ne cesse de se propager et pas seulement en Chine. La Corée du sud est ainsi devenu le deuxième plus important foyer de l'épidémie qui touche aussi désormais le Moyen-Orient et qui s'est encore renforcé en Europe, tout particulièrement en Italie. De quoi augmenter l'inquiétude des investisseurs.

Pour surmonter les tensions commerciales entre le Japon et son pays, Moon Jae-In, le président sud-coréen plaide à présent pour une coopération économique entre la Corée du Sud et du Nord. Une coopération intercoréenne basée sur la dénucléarisation de la Corée du Nord qui aiderait les deux pays à rattraper l'avantage économique Nippon.

La Corée du Sud se mobilise en réponse aux restrictions imposées par Tokyo sur des exportations essentielles à la production de puces électroniques sud coréenne. Des puces de smartphone notamment. Jeudi, des supermarchés sud-coréens ont retiré des ventes des tablettes japonaises mais aussi des produits de grande consommation.

Depuis Jeudi dernier, le Japon limite ses exportations vers la Corée du Sud de plusieurs produits chimiques utilisés dans la fabrication de puces électroniques et d'écrans de smartphones ou de téléviseurs. Le différents entre les deux pays est lié à la colonisation brutale de la Corée par le Japon entre 1910 et 1945.

Six pays ont suspendu leurs importations de porc belge à la suite de la détection de cinq cas positifs de peste porcine africaine chez des sangliers, a indiqué ce mardi la Fédération belge de la viande (Febev). Il s'agit de la Corée du Sud, de la Chine, de Taïwan, de la Biélorussie, du Mexique et des Philippines.

"Il n'y aura plus de guerre sur la péninsule" : les dirigeants de Corée du Nord et du Sud ont signé une déclaration historique ce vendredi à Séoul, ponctuée d'une poignée de main symbolique

Donald Trump a de nouveau pris pour cible la Chine ce mardi mais aussi la Corée du Sud. Le président a dénoncé un fois encore des échanges commerciaux inéquitables pour justifier de potentielles nouvelles sanctions contre Pékin et la révision de l'accord commercial avec Séoul.

10.000.000.000, c'est en euros le budget des Jeux Olympiques d'hiver qui viennent de débuter en Corée du Sud. Ces J.O. prendront place sur le podium des Jeux Olympiques d'hiver les plus onéreux après Sotchi en 2014 et Turin en 2006.

La tension est à son comble entre les Etats-Unis et la Corée du nord. Alors que Pyongyang menace de frapper militairement l'île américaine de Guam, dans l'océan pacifique, le président Donald Trump menace à son tour la Corée du nord des pires représailles, si elle s'obstine à maintenir son programme nucléaire.

Le patron de Samsung, Lee Jae-yong a été inculpé ce mardi pour "corruption, détournement de fonds, dissimulation d'actifs à l'étranger et parjure". Lui et quatre autres cadres dirigeants vont donc affronter un tribunal, dans cette affaire déclenchée suite au scandale de corruption qui a touché la présidente coréenne.