Tout sur Coronavirus

Pas de file d'attente pour les élections sociales dans l'usine Audi de Forest à Bruxelles. Des bureaux de votes sont ouverts dans différentes salles. Les salariés votent sur place par ordinateurs. Mais le vote à distance est également autorisé, pour la première fois.

312.556 passagers ont transité par Brussels Airport au mois d'octobre. C'est à peine 13% de la fréquentation habituelle. Des chiffres qui contrastent avec ceux de l'activité cargo et fret de l'aéroport. En effet, le fret aérien continue de croître avec une augmentation de 17% des volumes transportés. Et pour ce qui est du segment full cargo, les volumes ont plus que doublé par rapport à la même période en 2019.

Batibouw, c'est l'évènement incontournable des bricoleurs passionnés ou du dimanche. Mais face aux incertitudes sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, les organisateurs ne veulent prendre aucun risque. L'édition 2021 se fera donc de manière virtuelle via une plateforme digitale.

Brussels Airlines, subit des pertes importantes. Entre juillet et septembre, celles-ci ont atteint 233 millions d'euros. Seul un quart de l'activité de la compagnie a pu être maintenu. Le plan de restructuration lancé il y a un an a donc dû être accéléré.

Au départ, la start-up anversoise avait développé sa plate-forme web pour gérer le personnel lors de grands événements. Aujourd'hui 250 sociétés à travers le monde font appel à ses services RH !

L'entreprise Carthuplas à Thulin va licencier un quart de son personnel. Côté syndicat la décision passe mal. Ils déplorent une décision prise sans concertation. La direction elle, estime n'avoir pas eu le choix face à une crise qui a accéléré la baisse structurelle de demande de produits de l'entreprise.

Entre le 18 mars et la fin août 4.700 contrôles ont été effectués dans les entreprises pour voir si elles respectaient les mesures pour endiguer la propagation du coronavirus. Et des manquements ont été constatés sur pas moins de 3.200 lieux de travail.

Alors que des mesures drastiques étaient attendues et que même la rumeur d'un re-confinement circulait cette semaine, les mesures annoncées ce matin ont été plus ciblées que prévues. Des mesures que le Premier Ministre De Croo a présenté comme la "prolongation" de celles annoncées vendredi passé.

Face à la résurgence de l'épidémie de coronavirus en Belgique et à ses conséquences économiques, le gouvernement wallon a décidé de débloquer 154,4 millions d'euros d'aides supplémentaires, dont plus de 80 millions rien que pour l'horeca. Le solde sera consacré aux autres secteurs directement impactés, comme l'événementiel, les voyagistes, ou les commerces ambulants.

Quelles seront les conséquences de la deuxième vague de coronavirus pour les travailleurs et les travailleuses employés avec des titres-services ? La FGTB s'inquiète pour la sécurité des aide-ménagères car aucun protocole n'a été conclu dans le secteur.

Alors que les chiffres de contamination, d'hospitalisations et de décès s'envolent en Belgique, le comité de concertation vient d'annoncer la fermeture des restaurants, comme des cafés, durant quatre semaines. Il instaure également un couvre-feu entre minuit et 5 heures du matin. Pour ce qui est de la bulle sociale, elle sera réduite à une seule personne en dehors du ménage. Des mesures fortes, claires et compréhensibles qui devraient permettre d'éviter la cacophonie à la belge de ces derniers mois.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 se sont mis d'accord sur un nouveau cadre pour traiter la dette des pays pauvres au cas par cas, et plus rapidement. Des pays à faible revenus qui voient leur dette exploser depuis la crise du Coronavirus.

Le FMI prévoit un recul de l'économie mondiale de 4,4% cette année. C'est moins pessimiste que lors de ses prévisions précédentes. La Chine, en particulier, récupère bien mieux que prévu. Mais selon le FMI, la crise Coronavirus durera plus longtemps que prévu, alors que les inégalités ne cessent d'augmenter.

A l'occasion de la semaine européenne des régions, la Commissaire en charge de la cohésion est revenue sur le fonds d'urgence pour les régions mis en place en réponse à la crise du Coronavirus. Près de 14 milliards d'euros ont déjà été déployés depuis le mois d'avril.