Tout sur Covid

Biocartis a réalisé de bonnes performances au premier semestre. La medtech de Malines fabrique des mini-laboratoires entièrement automatiques qui permettent aux médecins de détecter certains cancers ou des infections au coronavirus.

Kinepolis a souffert durant la première moitié de l'année. La fermeture de la plupart des salles de cinéma a fait plonger le chiffre d'affaires de 67% sur un an et la perte nette a dépassé les 45 millions d'euros. Mais petit à petit, les salles du groupe on réouvert.

Le jour tant attendu pour les festivaliers est enfin arrivé, ce Vendredi 13 aout, les évènements en extérieur pouvant accueillir jusqu'à 75 000 personnes peuvent avoir lieu, après quasi 2 ans d'absence. Exemple avec Pradise City Festival en Flandre.

Alors que les vacances débutent dans 2 semaines, le gouvernement fédéral a présenté le certificat covid belge qui facilitera les déplacements des vacanciers en Europe. Explications.

Alors que les FinTech gagnent du terrain, les banques traditionnelles ripostent en créant des filiales digitales ! C'est ce qu'indique la dernière étude de Capgemini.

BASF souhaite vacciner ses travailleurs sur son site d'Anvers. Il faut dire que le géant de la chimie dispose là d'une vaste infrastructure médicale. La chambre froide par exemple permet de stocker des doses de Johnson & Johnson ou d'Astra Zeneca en quantité. BASF pense pouvoir vacciner ses 4.000 employés en quatre semaines environ.

Le ministre wallon du Budget revoit à la hausse l'impact de la Covid sur les finances publiques. La pandémie aura coûté 2 milliards 100 millions d'euros l'an dernier. Pour faire face à ses dépenses, la Région a emprunté 5,5 milliards d'euros, profitant des taux bas.

La Chine, qui se considère remise du Covid-19 vise une croissance de 6% pour 2021. Et compte profiter de la reprise économique pour réformer son économie en misant notamment sur les nouvelles technologies.

Cette imprimante 3D imprime des écouvillons nasaux pour les tests COVID. Un produit développé par Ziggzagg entre Bruges et Gand, avec le fournisseur d'imprimantes HP. L'objet est aussi efficace que les écouvillons traditionnels, mais il génère moins d'inconfort.

Ce centre de dépistage n'est pas un passage obligatoire. Les voyageurs revenant d'une zone rouge, s'ils le souhaitent, peuvent s'y faire tester. Gratuitement pour les Belges. Le remboursement se fait directement entre l'INAMI et le laboratoire.