Tout sur Covid-19

En Wallonie, de nombreux acteurs privés et publics collaborent afin de combattre la pandémie de coronavirus. À Liège par exemple, Sirris et le Pôle MecaTech ont développé les pièces en polymères nécessaires à la réalisation de tests de dépistage à grande échelle. De quoi permettre à l'ULiège de maintenir sa capacité de 2000 tests de dépistage de la covid-19 en plus par jour.

La crise du coronavirus impactera les exportations wallonnes cette année. L'Awex s'attend à une contraction de 13 à 18%, soit de 6 à 9 milliards d'euros. En 2019, les exportations wallonnes se sont élevées à près de 50 milliards d'euros, un record.

Malgré une baisse des investissements étrangers de 4%, la Belgique conserve sa cinquième place dans le baromètre européen sur l'attractivité établi par le cabinet EY pour l'année 2019. La Wallonie et Bruxelles ont connu de belles évolutions.

Les affaires reprennent à la Côte plus rapidement que dans le reste du pays. Il reste à voir si ce rebond va remettre l'immobilier sur les rails. L'an dernier, le nombre de transactions à la mer avait bondi de 7%.

Un système de détection du port de masque. C'est l'une des innovations mise au point par les ingénieurs d'Infrabel. L'autre nouveauté, c'est un mécanisme de surveillance. Il permet de contrôler le respect des règles de distanciation sociale.

Selon de récentes études épidémiologiques, le Covid-19 frapperait davantage et plus durement les hommes que les femmes. Cela pourrait s'expliquer par des différences biologiques au niveau immunitaire. C'est pourquoi Mithra, société spécialisée en santé féminine, va lancer un essai clinique pour évaluer le potentiel de l'hormone Estetrol contre le Covid-19. La biopharma liégeoise tend ainsi à démontrer le rôle protecteur des oestrogènes.

Solvay a tenu le coup au premier trimestre, mais le deuxième sera nettement moins bon, prévient la patronne du groupe. De grands clients dans les secteurs de l'automobile et de l'aéronautique tournent au ralenti. Pour compenser, Solvay jouera la carte de la diversification.

Les scale-ups technologiques ont le moral. Sept de ces start-ups à forte croissance sur dix pensent en effet qu'elles parviendront à traverser la crise actuelle et à poursuivre leur croissance. À en croire une enquête du bureau de consultance Deloitte, plus de 80% d'entre elles considèrent que l'impact de la crise sur le financement sera limité, voire nul.

La production à l'arrêt chez Audi Brussels - Michelin arrête ses usines en Espagne, France et Italie - Fiat Chrysler ferme la majorité de ses usines

Chez nous, de plus en plus d'acteurs commencent à ressentir sur leur business les effets de l'épidémie de coronavirus. En première ligne le secteur aérien. Outre les vols touristiques, les vols professionnels sont également fortement touchés. A l'instar de FCM Travel Solutions, une agence spécialisée dans les voyages d'affaires, qui a vu ses réservations chuter de moitié.

Alors que l'épidémie de coronavirus le touche particulièrement, le secteur de l'aviation était réuni en sommet ce mardi à Bruxelles. L'occasion pour les patrons des grandes compagnies européennes de faire le point. Et selon eux, le pire est encore à venir. Néanmoins, ils tablent sur un possible retour à la normale d'ici le mois d'avril.