Tout sur croissance

La Commission européenne revoit nettement à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone euro. 2,7% cette année contre 4% prévu quelques mois plus tôt. La croissance qui baisse et l'inflation qui bondit. La Commission annonce une hausse des prix de 6,1% cette année dans la zone euro.

Le secteur chimique et pharmaceutique a connu la plus forte croissance de l'emploi de ces 20 dernières années. Avec près de 1900 postes créés l'an dernier, le secteur a su rebondir suite à la pandémie. Mais la crise en Ukraine pèse lourd sur la compétitivité du secteur et pourrait anéantir la croissance. La hausse des prix de l'énergie et l'inflation se font sentir plus fortement en Belgique que dans d'autres pays.

Il sera difficile d'éviter une contraction économique au cours du deuxième trimestre 2022. Car en raison des fortes hausses de prix, les Belges consomment moins. Et qui dit baisse de la consommation, dit également baisse de la croissance économique.

25 points de base pour commencer. La réserve fédérale américaine relève ses taux à court terme pour la première fois depuis 2018. Pour contrer l'inflation, la banque d'Angleterre vient aussi de remonter ses taux.

Selon la BCE, en plus d'un énorme bilan humanitaire, l'invasion de l'Ukraine par la Russie va peser sur la relance mondiale. En conséquence, la BCE a abaissé ses prévisions de croissance à 3,7 %. Et relevé ses prévisions d'inflation à 5,1%. Pour tenter de donner de l'air à l'économie, la banque va accélérer la fin de ses achats d'obligations

Umicore vient de clôturer un exercice 2021 record. Malgré les perturbations importantes dans la production automobile au semestre écoulé, le spécialiste des catalyseurs et autres composants pour batteries, a vu ses revenus bondir de 22% l'an dernier. Le résultat opérationnel s'est lui envolé de 81% pour atteindre 971 millions d'euros.

Lors de ses prévisions économiques d'hiver, la Commission européenne a légèrement revu à la baisse ses pronostics de croissance pour 2022: 4% attendus en Zone euro,et 2,7% dans notre pays. Après avoir atteint un pic ce trimestre, l'inflation devrait quant à elle commencer à décroître pour descendre en dessous de 2% l'année prochaine.

Partons à la découverte de cette pépite néolouvaniste. N-SIDE, c'est son nom, aide ses clients à prendre de meilleures décisions grâce notamment à l'optimisation de processus industriels. Depuis quelques années, l'entreprise connait une forte croissance. Une croissance que le nouveau CEO ambitionne d'accélérer pour faire de N-SIDE un champion mondial.

D'après une étude d'Assuralia, les courtiers en assurances ont à nouveau gagné en part de marché. Ils en détiennent à présent plus de 52%. La preuve, selon la fédération sectorielle, de la résilience et de la capacité d'adaptation dont ils ont su faire preuve dans le contexte de crise.

C'est son plus haut niveau depuis 2012. L'activité a démarré sur les chapeaux de roue mais elle a perdu de la vitesse au second semestre. Le pays fait face à plusieurs problèmes : la contraction de la demande et les tensions sur les chaînes d'approvisionnement et la crise de l'immobilier .

Après une année 2020 compliquée, la Loterie nationale a renoué avec la croissance. Et poursuit sa stratégie basée sur de petits montants misés dans les presque 7800 points de vente du pays. En plus d'une augmentation significatives de ventes via les canaux digitaux.

3,2 %, c'est la croissance économique attendue en Belgique cette année. 3,2% c'est une prévision de Belfius qui se montre plus optimiste que la Banque Nationale

Les marchés financiers battent des records.timuler la croissance/ Les marchés financiers battent des records.

La Banque nationale s'attend à un fort ralentissement de l'économie belge en raison de l'envol des prix de l'énergie et de la dégradation de la situation sanitaire. Le variant Omicron ne devrait pas avoir de conséquences majeures sur l'économie. La reprise étant attendue au printemps. L'inflation fera toutefois grimper les coûts salariaux de 4,5 % l'an prochain.

Onelife, spin-off du spécialiste des détergents enzymatiques Realco, se spécialise elle dans la décontamination de dispositifs médicaux. Crée en 2015, elle vole de ses propres ailes depuis quelques années déjà. Et recherche désormais des investisseurs pour accelérer sa croissance.

La croissance est toujours bien au rendez-vous en Wallonie, et c'est une bonne nouvelle. Mais, une moins bonne l'accompagne : cette croissance ralentit, en partie à cause de l'inflation, des contraintes d'offres et de la récente recrudescence de l'épidémie.

L'inflation était au coeur des débats à la Banque centrale européenne. Une inflation qui va encore grimper cette année sous l'effet des prix de l'énergie et de la reprise économique avec tous ses problèmes de livraisons. Les choses devraient progressivement rentrer dans l'ordre l'an prochain.

Il progresse ce trimestre de 4,4%, tiré par Pékin. Cela rend l'économie plus stable lorsque les exportations ralentissent, estime le gouvernement chinois. Celle-ci est sous pression en raison des problèmes logistiques en Amérique et au Royaume-Uni, ce qui a un impact sur la consommation.