Tout sur CSC

Le gouvernement s'explique devant le parlement sur sa proposition de médiation aux partenaires sociaux. La norme salariale est confirmée à 0,4%, plus 2,8% d'inflation. L'exécutif ajoute la possibilité de négocier une prime de 500 euros dans les entreprises qui ont bien performé.

Pour de nombreux employés, c'est un exercice de funambule de continuer à travailler avec du stress, du harcèlement ou un risque de burn-out. Le syndicat chrétien organise cette action car le nombre de malades de longue durée dus aux risques psychosociaux augmente de façon alarmante.

Les négociations bloquent toujours autour de la norme salariale fixant les augmentations de salaires à 0,4% pour les deux prochaines années. Les syndicats réclament une norme indicative, adaptable en fonction des secteurs..

Les syndicats refusent de prendre part aux négociations de l'accord interprofessionnel 2021-2022 si la marge salariale reste fixée à 0,4%. Sans geste des organisations patronales, les syndicats demandent dès-lors au gouvernement fédéral de prendre l'initiative pour dépasser cette marge qui enferme les salaires dans un carcan, selon eux.

La CSC obtient 57,5% des sièges dans les CPPT et 55,7% dans les conseils d'entreprises. Le syndicat chrétien reste globalement numéro un en Belgique. La FGTB reste la deuxième force syndicale du pays avec 33,25% des sièges dans les CPPT et 33,4% dans les conseils d'entreprises. Quant au syndicat libéral, il frôle les 10% de représentation dans les CPPT et dans les CE.

Les élections sociales ont débuté. Pendant deux semaines, les travailleurs peuvent élire leurs représentants au conseils d'entreprises et aux CPPT. Le coronavirus a chamboulé l'agenda du scrutin et les priorités des organisations syndicales.

La CSC a décerné ce lundi son "prix citron" à Federgon. Un prix que le syndicat décerne depuis quelques années à une entreprise du secteur du travail intérimaire pour ses mauvaises pratiques. Cette année, le syndicat a décidé d'épingler la fédération patronale pour le mépris qu'elle affiche, dit-il, envers la concertation sociale.