Tout sur Cyberattaque

Une nouvelle cyberattaque d'envergure fait trembler la planète depuis vendredi. Un groupe de hackers est parvenu à s'immiscer dans le logiciel de la société américaine Kaseya, utilisé par quelque 40.000 clients à travers le monde. Il réclame 70 millions de dollars en bitcoins en échange de la clé de décryptage universelle. Mais qu'en est-il de la situation en Belgique ? Nos entreprises sont-elles concernées ?

Colonial Pipeline est l'un des plus grands opérateurs d'oléoducs américains. Il transporte de l'essence, du diesel et du kérosène depuis le Texas jusqu'à la côte est des États-Unis, sur plus de 8.800 km. Seulement voilà, depuis vendredi dernier, cet immense réseau de pipelines est victime d'une cyberattaque provoquant l'arrêt temporaire des opérations.

L'action de Picanol a été suspendue ce mardi matin à la Bourse de Bruxelles. Une suspension qui fait suite à la cyberattaque dont a été victime l'entreprise yproise. Des pirates informatiques ont en effet réussi à prendre le contrôle des systèmes informatiques de la société et réclament une rançon pour les rendre à nouveau accessibles. Un " rançongiciel " qui paralyse depuis hier la production à Ypres mais également en Chine et en Roumanie.