Tout sur Cybersécurité

Une nouvelle cyberattaque d'envergure fait trembler la planète depuis vendredi. Un groupe de hackers est parvenu à s'immiscer dans le logiciel de la société américaine Kaseya, utilisé par quelque 40.000 clients à travers le monde. Il réclame 70 millions de dollars en bitcoins en échange de la clé de décryptage universelle. Mais qu'en est-il de la situation en Belgique ? Nos entreprises sont-elles concernées ?

Si frileuses face au télétravail, les entreprises belges ont du s'adapter rapidement pendant la crise. Et réaliser les investissements nécessaires en matière de bureautique, de Cloud on encore de matériel de visio-conférences pour assurer la continuité des activités depuis le domicile. Une situation qui a boosté un marché déjà en plein essor. De quoi faire grimper le chiffre d'affaires de Cisco qui affiche +7% ce trimestre.

L'utilisation accrue des nouvelles technologies entraîne une augmentation du nombre de cyberattaques Belgique. Des attaques plus fréquentes mais aussi plus lourdes de conséquences. Pour freiner cette évolution, la Belgique vient d'approuver sa nouvelle stratégie de cybersécurité. Avec plus d'investissements dans les infrastructures et des recrutements de spécialistes dans plusieurs départements.

Mastercard choisit la Belgique pour installer son centre européen de cybersécurité. C'est le siège européen du groupe, situé à Waterloo, qui accueillera en 2021 l'installation.

Douze, c'est en pourcent, la chute qu'a connu le cours du Bitcoin après qu'une plateforme de cryptomonnaie ait subi un cyberbraquage ce weekend. La victime, Coinrail, l'une des principales plateformes sud-coréennes, n'est pour l'heure pas en mesure de confirmer la sureté de 30% de ses stocks

Deux ans et demi après sa création, le Centre pour la cybersécurité Belgique lance un nouveau guide à destination des entreprises et des organisations. La moitié d'entre elles a déjà été visée par una cyber-attaque.

Agence mondiale anti dopage, Comité National du Parti Démocrate américain, ou encore le géant du web Yahoo : les coups d'éclat, réels ou présumés, des hackers russes se multiplient ces derniers mois. Souvent accusés de travailler pour le Kremlin, propulsés au rang de "meilleurs hackers du monde", les cyberpirates russes opèrent avant tout... en Russie. Un phénomène qui inquiète à Moscou.

En 2015, 55% des Belges ont fait leurs achats en ligne, d'après le baromètre 2016 de la société de l'information du SPF Économie. Un chiffre dépasse de peu la moyenne européenne, mais qui reste inférieur à celle de nos voisins.