Tout sur divertissement

Studio 100 est devenu un produit d'exportation flamand avec sept parcs à thème en Europe. La société a commencé avec un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros. Elle visait 200 millions l'an dernier. Mais la pandémie a entraîné la fermeture des parcs et l'annulation de nombreux projets.

Avec la pandémie, l'événement le plus regardé aux Etats-Unis accueillera cette année moins de public, mais également un changement de ton dans les publicités. Du rire mais pas trop, et surtout, l'arrivée de nouvelles marques, les annonceurs historiques préférant réserver leur budget pub au soutien des campagnes de vaccination.

Big Hit Entertainment, acteur majeur du divertissement coréen, va débarquer sur les marchés financiers. La société ambitionne de lever 683 millions d'euros. Le succès de la K-Pop et des Boys Bands coréens y joue une grande part.

Les studios AED présentent une nouvelle avancée technologique avec l'incorporation instantanée d'images virtuelles dans des présentations ou des émissions. Un investissement de 2 à 3 millions d'euros pour un concept amené à s'intensifier dans le monde des médias et de l'événementiel.

Le parc d'attractions a pu rouvrir ses portes aux visiteurs. Une nouvelle étape dans la phase de déconfinement en Belgique. Trois mois d'inactivité ont causé plus de 15 millions d'euros de pertes à Walibi Belgium.