Tout sur Dividende

Très bon début d'année pour Belfius. Le bancassureur a dégagé au premier semestre, un résultat record de 512 millions d'euros avant provisionnement. Une croissance record qui permettra de gâter son actionnaire, l'Etat belge. Concernant le coût des inondations, Belfius l'évalue actuellement à 100 millions d'euros.

Malgré des crédits et des dépôts en hausse, BNP Paribas Fortis termine 2020 avec un bénéfice net en recul de 15%. La banque se dit assez capitalisée pour verser un dividende de 475 millions d'euros.

Le patron de Proximus fait le point sur l'année écoulée. Plus de clients en internet mobile et fixe, plus de clients aussi en télé. Et pourtant le chiffre d'affaires a reculé de 2,3%. La pandémie a entraîné une baisse du roaming.

Sur l'année écoulée, le bénéfice net de KBC a reculé de 42% à 1,44 milliard d'euros. Un recul sévère que le groupe bancaire explique par la baisse des revenus d'intérêt et de commissions, et par la réduction de valeur sur crédits dans le contexte de la crise de la Covid-19.

En reprenant 100% des parts, Proximus met la main entièrement sur la plateforme internationale BICS qui gère les transferts de voix et de données entre résaux à travers le monde. Mais par la même occasion, l'opérateur belge acquiert TeleSign, une entreprise spécialisée dans la vérification des identités digitales.

Le groupe Crelan a terminé l'année 2019 avec un bénéfice net de 70 millions d'euros. Une hausse de 7% pour la banque qui a aussi accueilli 2.000 nouveaux actionnaires coopératifs, pendant une année plutôt active. Et durant ce premier semestre marqué par la crise du coronavirus, Crelan a décidé d'aller de l'avant en accordant un nombre record de crédits, crédits de qualité, souligne la banque.

Des bonus pour mitiger l'impact de la pandémie - 5 millions d'euros pour la recherche d'un vaccin - Pas de dividende chez BNP Paribas non plus - Bekaert reporte et divise par deux son dividende.

Engie a reçu un énorme dividende d'Electrabel. Cette opération a pour effet de diminuer les fonds propres d'Electrabel. En 2015 et en 2016, la filale belge a accusé une perte de plus d'un milliard d'euros. Et les résultats de 2017 ne sont pas encore connus mais ne devraient pas être meilleurs.

Fort d'une prestation qualifié d'"exceptionnelle" par ses dirigeants au premier semestre, Belfius avance vers son IPO partielle, qui pourrait déjà intervenir dès mai-juin 2018.

Tous les signaux sont au vert pour Belfius qui est encore parvenu en 2016 à dégager plus d'un demi-milliard d'euros de bénéfices, tout en tournant la page de l'héritage Dexia. Un généreux dividende sera d'ailleurs versé à son actionnaire, l'Etat belge, qui a désormais les coudées franches pour décider de l'avenir du bancassureur.

Malmené comme l'ensemble du secteur pétrolier depuis la chute des cours du brut il y a près de deux ans, Total a-t-il désormais dépassé le pire ? Rien n'est moins sûr, selon Cédric Boitte de la société Accioz.