Tout sur E-commerce

Le commerce électronique a ouvert de nombreuses possibilités pour les consommateurs, qui peuvent acheter et se faire livrer presque partout. Problème, vers qui se tourner lorsque la transaction se passe mal? De nouvelles règles entrent aujourd'hui en vigueur pour mieux protéger les consommateurs européens

A la veille du Black Friday et à l'approche des fêtes de fin d'année, de plus en plus de consommateurs commandent des marchandises en ligne à l'étranger et se font livrer par colis. Attention toutefois à ne pas acheter de contrefaçons. Outre les torts économiques que cela engendre et les dangers éventuels pour votre santé, cela peut vous valoir une amende plutôt salée.

La Belgique francophone pourra commander dans sa propre langue sur la plateforme d'e-commerce Bol.com. Une nouvelle évolution pour la société de vente en ligne qui séduit déjà plus de 10 millions de Belges et de Néerlandais.

2,8 milliards d'euros de chiffre d'affaire pour Boulanger contre 400 millions pour Krefel, on pourrait penser que Goliath a vaincu David, et pourtant loin s'en faut. Le groupe français a racheté son homologue Belge pour un montant non divulgué.

Le nouveau concept du magasin Combidee veut donner aux entrepreneurs de tous horizons la possibilité de vendre à la fois en magasin en même temps que dans leur boutique en ligne associée, et cela à moindre frais.

Comeos, la fédération sectorielle du commerce, a présenté ce jeudi son rapport annuel sur l'ecommerce, le shopping en ligne, un secteur en plein essor qui a dépassé l'année dernière les 10 milliards d'euros. En 2018 plus de 2 Belges sur trois achètent en ligne, c'est 5% de plus que l'année dernière, un constat peu surprenant tandis que les habitudes de consommation sont en pleine évolution.

Le groupe belge de distribution a annoncé lundi que l'enseigne spécialisée dans l'alimentation et les soins pour animaux ne constituait plus l'une de ses priorités.

Au troisième trimestre de cette année, les Belges ont dépensé un peu plus de deux milliards d'euros pour leurs achats sur internet. Soit 14% de leurs dépenses totales selon les chiffres publiés par BeCommerce Market Monitor.

Le site de vente en ligne français vente-privée.com a annoncé mardi avoir pris "une participation majoritaire" dans le belge vente-exclusive.com, spécialisé dans le déstokage de marques. C'était le dernier acteur belge présent sur ce créneau.

La BTO veut des indemnités - L'e-commerce se développe - Chine: le commerce extérieur s'essoufle

Le gouvernement fédéral lance la plateforme e-commerce. Une plateforme qui rassemble tous les acteurs du commerce en ligne. But: relancer le secteur belge, en perte de terrain face aux sites de ventes étrangers.