Tout sur economie

La Banque centrale européenne a confirmé ce jeudi la normalisation de sa politique anti-crise. Alors que l'inflation atteint des records, 7,5% sur un an dans la zone euro, l'institution maintient les taux à un niveau historiquement bas restant préoccupée par le risque de récession.

ING a mené une enquête pour analyser le ressenti des belges face à l'inflation. Le constat est sans appel, plus de 4 belges sur 10 sont contraints de réduire leurs dépenses quotidiennes en matière d'alimentation, d'habillement et de loisirs. Face à la hausse des prix de l'énergie, ils sont même 51% à avoir réduit le chauffage de leur habitation.

Les dirigeants européens et chinois se sont entretenus pour relancer leurs relations diplomatiques et économiques au regard de la situation en Ukraine. Aux yeux de l'Europe, la Chine ne prend pas assez de distance vis-à-vis de la Russie et de son président Vladimir Poutine.

Certains brasseurs dans le monde doivent se résoudre à augmenter leurs prix. Les coûts de production sont trop impactés par l'inflation actuelle et par la guerre en Ukraine. En 2022, une pénurie d'orge n'est pas à exclure.

La Fédération des Entreprises de Belgique a présenté son dernier bilan de la situation économique en Belgique. Si le redressement économique s'est poursuivi en 2021, les entreprises sondées par la FEB se veulent prudentes pour 2022. Elles se disent exposées à une explosion de leurs coûts.

130 000 entreprises ont été crées dans notre pays cette année. Le nombre de faillites, lui, est en baisse, avec 7000 à 8000 faillites enregistrées. Contre 11 000 en 2019, avant la pandémie. Des chiffres encourageants, portés par les mesures de soutien du gouvernement. Et qui pourraient changer radicalement une fois les mesures levées.

Le Secrétaire d'état à la Relance et aux Investissements stratégiques, Thomas Dermine, a présenté un état des lieux du Plan de Relance en Belgique. Pour la première fois depuis les années 80, les investissements publics vont nettement repartir à la hausse. Le gouvernement fédéral s'est fixé un objectif d'investissement de 4% du PIB en 2030.

La Secrétaire américaine du Trésor, Janet Yellen, se veut alarmiste. Selon elle, la capacité d'endettement des Etats-Unis doit être rehaussée par le Congrès. Sinon, une crise financière sans précédent s'abattera sur le pays.

La confiance des consommateurs belges s'est rarement autant améliorée qu'en mai. Et cela, grâce aux assouplissements des mesures et au rythme de la vaccination. Au niveau européen, la confiance des consommateurs a augmenté ce mois-ci pour atteindre des niveaux légèrement supérieurs à ceux d'avant-crise. C'est une bonne nouvelle pour l'économie, car une grande quantité d'épargne est prête à être dépensée.

Des habitants de la ville tchèque de Kyjov vont recevoir une monnaie numérique locale pour soutenir des entreprises en difficulté à cause du coronavirus. Il s'agit d'un projet pilote privé pour relancer une économie à court de liquidités. Il ravive le concept de "monnaie hélicoptère" datant des années 60.

Le secrétaire d'Etat Thomas Dermine a présenté le Plan de Relance belge qui comprend 87 projets. L'Europe allouera 5.9 milliards d'euros à la Belgique pour réalisation de ceux-ci. La part belle sera faite aux infrastructures et à la digitalisation.

Le président américain Joe Biden souhaite investir 2000 milliards de dollars pour restaurer les infrastructures à travers les Etats-Unis. De même, il entend mettre l'accent sur les énergies renouvelables. Reste à convaincre les Républicains du bien-fondé de son plan d'investissement.

L'enseigne de vêtements JBC entend mettre le concept de durabilité au coeur de ses magasins. Un projet pilote a été lancé à Louvain et devrait s'étendre à l'ensemble des magasins. Aujourd'hui, les vêtements ne doivent pas être de simples produits jetables.

Le centre BeCode, qui forme des demandeurs d'emploi au numérique, a levé 2,5 millions d'euros grâce à des partenariats privés et publics. Un fonds de roulement qui va accélérer le processus de formation de nouveaux professionnels. Dénicher des talents numériques est devenu la priorité de nombreuses entreprises.

La plus importante société aéronautique de Belgique a vu son chiffre d'affaires diminué de 50%. En Belgique, le chômage temporaire a été massif et, à l'étranger, quatre usines ont dû être fermées. Mais, la pérennité de la Sonaca n'est pas pour autant menacée.