Tout sur Egypte

Près d'Assouan, dans le sud de l'Egypte, un gigantesque parc photovoltaïque dans une zone désertique. Lancé par le gouvernement égyptien en 2017, la construction du parc de Benban reflète une ambition nationale: produire 20% d'électricité à partir de sources renouvellables.

Avec une population de près de 100 millions d'habitants, l'Égypte est un marché potentiellement énorme pour le secteur automobile. Problème, les voitures sont chères bien trop chères pour se vendre facilement. D'où une idée originale, tarir la demande pour faire baisser les prix.

A Louxor, fleuron du tourisme archéologique du sud de l'Egypte, Abou Aya passe l'essentiel de son temps désoeuvré, assis devant son magasin de souvenirs dans le souk de la ville. Malgré une reprise des réservations touristiques entraînant un léger frémissement de la fréquentation, il n'a pas encore retrouvé le sourire.

Les pays du Golfe ont rompu toute relation diplomatique avec le Qatar qu'ils accusent de soutenir le terrorisme. Toutes les liaisons terrestes, aériennes et maritimes sont interrompues.

Dans un concert de klaxons incessant, Mostafa Ekram affronte chaque jour la frénésie des embouteillages du Caire, les piétons qui traversent à tout moment, les tuk-tuk qui slaloment entre les voitures et même les carrioles tirées par des ânes. Une scène familière au Caire, mégalopole de quelque 20 millions d'habitants où le code de la route est rarement respecté et où les embouteillages coûtent très cher.

Sur la scène, une danseuse du ventre ondule au son d'un orchestre convoqué pour l'anniversaire d'une jeune fille, pendant que des convives versent des billets de banque dans une cagnotte. En Egypte, où la crise pèse sur les flux financiers, certains s'emploient aujourd'hui à récolter des fonds... en faisant la fête.

Sous un soleil de plomb, des hommes et des femmes, cheveux dissimulés sous un foulard, cueillent les grappes de Merlot qu'ils vont presser pour produire le "vin des Pharaons": nous ne sommes pas en France mais en Egypte, pays musulman et peu réputé pour la qualité de ses vins.

Circuler dans les dangereux taxis brinquebalants et crapoteux relève du parcours du combattant au Caire, la capitale égyptienne aux 25 millions d'habitants paralysée par les embouteillages et sur-polluée. Mais depuis l'arrivée récente des plate-formes de type Uber, bien des usagers respirent.

Vendeur à la sauvette au pied des pyramides de Guizeh, Saïd Ramadan ne cesse d'emprunter de l'argent pour joindre les deux bouts depuis qu'une vague d'attentats jihadistes a chassé les touristes d'Egypte. Il n'est pas le seul à se lamenter car tous les sites touristiques égyptiens sont boudés.

Cinq ans après le début de la révolte contre Hosni Moubarak et les espoirs qu'elle avait suscités, l'Egypte se retrouve sous la coupe d'un régime autoritaire qui a laminé toute opposition sur fond de menace jihadiste et d'économie en berne.

Les touristes continuent de fuir les plages de Charm el-Cheikh en Egypte, après le crash d'un avion russe qui a tué 224 personnes et alors que la thèse de l'attentat est de plus en plus probable, ce qui portera un coup très dur pour l'industrie touristique du pays.

Ahmed et Mohamed, deux frères, ont la trentaine. Mariés, avec des enfants, ils habitent cependant toujours chez leur mère car leur maigre salaire ne leur permet pas de se payer l'un des innombrables appartements vides du Caire.

Inauguration en grande pompe ce jeudi après-midi de la nouvelle voie du Canal de Suez. Longue de 72 kilomètres, elle permettra aux bateaux de se croiser sur cet axe central du commerce mondial et de réduire leur attente. Et l'Egypte mise beaucoup sur ce projet pour retrouver la croissance.

Des centaines de pièces du trésor de Toutankhamon doivent être exposées au public dans un nouveau "méga-musée" que les autorités égyptiennes construisent près des pyramides de Guizeh. Mais près de dix ans après le lancement du projet, les travaux sont loin d'être achevés.

C'était un parc mythique, symbole d'une Egypte plus tolérante et plus libérale. Des scènes cultes du cinéma égyptien y ont été tournées dans les années 60, filles et garçons s'y retrouvaient, on s'y mariait, on y dansait, on y buvait de l'alcool... Mais aujourd'hui le jardin du Merryland, au Caire, est à l'abandon.