Tout sur élections

Pour la FEB, le puzzle gouvernemental ne sera pas facile à assembler mais le contexte international et européen incite à l'urgence. Côté syndical, peu de réactions, l'heure est encore à l'analyse.

Les Belges devront choisir leurs représentants aux gouvernement régionaux et fédéral ce dimanche. Après une campagne plutôt terne, le jeu semble très ouvert. Un seul point commun entre tous les partis : des promesses nombreuses et très coûteuses.

Dans la foulée des manifestations Youth for Climate, de la loi climat proposée par les universités, un nouvel appel a été lancé ce lundi au gouvernement pour une politique climatique forte. C'est l'initiative "Sign for my future". Une initiative citoyenne qui a fédéré de nombreux patrons d'entreprises.

Dans 4 mois, vous irez voter pour élire vos parlementaires. 13 partis sont en lice, ce n'est pas rien. Alors, pour vous aider à faire votre choix, une loi de 2014 prévoit que le Bureau fédéral du Plan chiffre l'impact économique qu'auront les priorités de chacun de ces partis. Les résultats de l'étude seront présentés fin avril.

Elections fédérales anticipées ou affaires courantes ? Face à cette alternative, le Roi consulte les présidents de partis. Une façon de temporiser, car les positions des différents acteurs sont connues. La Belgique se dirige plutôt vers un gouvernement en affaires courantes.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan réélu au premier tour pour un nouveau mandat de cinq ans. Le chef de l'Etat a obtenu la majorité absolue des suffrages ce week end marqué par des élections présidentielles et législatives.

Le président italien, Sergio Mattarella, a chargé lundi Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire, de former un gouvernement jusqu'à la tenue de nouvelles élections. Celles-ci auront lieu vraisemblablement à l'automne.

La Hongrie votera ce dimanche à l'occasion des élections législatives. Le Premier ministre Viktor Orban, qui vise un troisième mandat, fait de l'immigration un thème important de sa campagne. Mais le pays est victime d'une pénurie de main d'oeuvre qui risque d'affaiblir une économie aujourd'hui en croissance.

Le 18 mars les Russes rééliront plus que probablement Vladimir Poutine à la tête du pays. Des élections qui se dérouleront sans réelle opposition et sans grande surprise, si ce n'est, peut-être, la participation...

Après des mois de tractations difficiles, la chancelière allemande est en passe de former un nouveau gouvernement avec les sociaux-démocrates, option improbable jusqu'ici. Le leadership du SPD devra d'abord obtenir le feu vert de son parti le 21 janvier.

Alors que le Kenya est plongé dans une crise électorale, les entreprises du pays, qui redoutent l'impact d'éventuelles violences sur leurs activités, ont adopté une attitude "un peu attentiste". Analyse avec Jibran Qureishi, économiste en chef pour l'Afrique de l'Est à la banque Stanbic.

Après avoir remporté les élections, la chancelière Angela Merkel va entamer quatrième mandat. Si elle a une nouvelle fois emporté la mise, on ne peut toutefois pas dire que la victoire est éclatante. Avec la percée du parti d'extrême droite AfD et la déroute du SPD, la nouvelle coalition ne sera pas facile à mettre en place.

Avec un parti d'extrême droite qui la talonne et un probable partenaire de coalition eurosceptique, la chancelière allemande aura du mal à faire avancer l'intégration européenne et les réformes de la zone euro tels que les envisage la France notamment

A quelques jours avant des élections parlementaires serrées en Norvège la question du pétrole se fait de plus en plus centrale. Si l'exploitation de l'or noir y a diminué ces dernières années elle demeure un facteur de taille pour l'économie norvégienne.