Tout sur embouteillages

Dans un concert de klaxons incessant, Mostafa Ekram affronte chaque jour la frénésie des embouteillages du Caire, les piétons qui traversent à tout moment, les tuk-tuk qui slaloment entre les voitures et même les carrioles tirées par des ânes. Une scène familière au Caire, mégalopole de quelque 20 millions d'habitants où le code de la route est rarement respecté et où les embouteillages coûtent très cher.

Le salon de l'auto au Heysel a fermé ses portes ce dimanche. Il a accueilli 435.000 visiteurs, un joli succès pour un " petit salon ". Un succès qui peut étonner alors que la voiture est de plus en plus critiquée, à cause des embouteillages et de la pollution. Critiquée mais aussi adorée, visiblement.