Tout sur Emploi

Les représentants syndicaux viennent d'apprendre la nouvelle. Lunch Garden a l'intention de supprimer 138 postes. La direction évoque l'endettement du groupe et la chute du chiffre d'affaires à cause des mesures sanitaires pour limiter les effets du Coronavirus.

La production de la première Volvo XC40 électrique a débuté ce jeudi au sein de l'usine Volvo Car à Gand. Quelque 6.000 exemplaires, déjà vendus, y seront produits cette année. Il s'agit là d'une étape importante pour Volvo, qui ambitionne de réduire son empreinte carbone par voiture de 40% d'ici 2025.

Umicore raffine du nickel et du cobalt dans son usine d'Olen. Le cobalt se retrouve dans les peintures, les céramiques, et aussi dans les batteries. Umicore veut rationaliser cette production et la transférer dans son usine en Finlande à partir de 2023.

Avec sa campagne "Een job c'est aussi un job" et sa nouvelle carte interactive, le VDAB veut montrer au demandeurs Bruxellois que la Flandre peut être une option pour eux, et souvent moins éloignées qu'ils ne le pensent.

Situé à Seneffe et Gosselies, Novasep Belgium est l'un des leaders mondiaux dans la production de vecteurs viraux. Au cours des 3 dernières années, la société a investi plus de 60 millions d'euros. Une entreprise qui ne connait donc pas la crise. Et qui plus est, produira la substance active du vaccin contre la covid-19 d'AstraZeneca.

La nouvelle fonction de Google permet de faire des recherches d'emplois en fonction du lieu, du secteur d'activité et du temps plein/temps partiel. Les utilisateurs sont orientés vers des offres. Le géant américain s'est associé au Forum, à Actiris, au VDAB, à Randstad et à Jobat.

La Réserve fédérale américaine se montre plus optimiste que prévu sur le rythme de la reprise économique. Pour 2020, l'institution s'attend à un recul du PIB de 3,7% contre une chute de 6,5 précédemment annoncée. Pour 2021 par contre, Jerome Powell n'annonce plus une croissance de 5% mais bien de 4%.

Devenir une des plus grandes entreprises mondiales zéro carbone en 2030, c'est l'ambition affichée par Google. Le géant informatique compte y parvenir en achetant des compensations carbone mais aussi en soutenant les initiatives qui lui permettront d'atteindre ce but.

L'emploi a progressé 4,2% par rapport à février, juste avant le coronavirus. Une progression surprenante, en partie due au chômage temporaire pour cause de force majeure en raison du Coronavirus. Les indépendants sont aussi de plus en plus nombreux.

Selon une étude réalisée par SD Worx et l'Antwerp Management School, plus de 80% des Belges sont fiers de leur travail. Un score qui permet à la Belgique de décrocher la première place du podium, suivie de nos voisins néerlandais et allemands. La France quant à elle, ferme la marche avec seulement 57% des personnes interrogées.

Parmi les 25-64 ans, notre pays compte 1,4 million de personnes inactives, c'est-à-dire sans emploi et qui n'en recherchent pas. C'est six fois plus que le nombre de chercheurs d'emploi. C'est la principale observation d'une étude de l'université de Gand.

Les entreprises technologiques sont également impactées par la crise du coronavirus. Depuis les mesures de lockdown imposées dans le monde, elles ont licencié près de 80 000 personnes. Aujourd'hui, pour certaines, l'heure est venue de se réinventer.

Les jobs étudiants ont baissé de 24% au mois de juillet. La baisse est notable dans tous les secteurs. Et particulièrement dans l'horeca, les commerces et les grands événements de l'été, habituellement friands en renfort de main d'oeuvre. Les nouvelles restrictions imposées pour le mois d'Août ne laissent pas présager d'amélioration. Maxime Simon.

Inquiétude pour l'emploi chez Dow Silicones à Seneffe. Après l'annonce ce jeudi par la direction du groupe américain de sa décision de supprimer 6% de ses effectifs, soit près de 2200 personnes, un Conseil d'entreprise extraordinaire s'est tenu ce vendredi sur le site belge du groupe. Où travaillent... 500 personnes.

Non, la crise n'est pas finie. La FEB analyse les résultats de son sondage, les entreprises belges interrogées s'attendent à une activité toujours affaiblie durant les six prochains mois. Pour la FEB, c'est évident, la situation ressemble à celle de la Belgique de la fin des années 70, début 80. Les employeurs réclament un gouvernement de plein exercice au plus vite, capable de mettre en oeuvre un plan de relance.