Tout sur Entreprise

Après huit mois de télétravail obligatoire, les employés sont enfin autorisés à revenir au bureau. Pour garantir au maximum leur sécurité, les entreprises peuvent désormais également proposer des auto-tests à leurs employés. Afin de dépister les employés qui ne présentent pas encore de symptômes du Coronavirus. A quelle fréquence et comment sera déployée cette nouvelle stratégie sera défini au cas par cas, selon les entreprises

En 2018, 2% des factures que les PME envoyaient à d'autres entreprises restaient impayées. En 2020, ce taux a grimpé à 12%. Vu les difficultés pour la relance des activités, on peut craindre deux fois plus de faillites qu'au cours d'une année normale.

L'utilisation accrue des nouvelles technologies entraîne une augmentation du nombre de cyberattaques Belgique. Des attaques plus fréquentes mais aussi plus lourdes de conséquences. Pour freiner cette évolution, la Belgique vient d'approuver sa nouvelle stratégie de cybersécurité. Avec plus d'investissements dans les infrastructures et des recrutements de spécialistes dans plusieurs départements.

La Banque européenne d'investissement a sondé les entreprises européennes sur leurs intentions d'investissement. 46% des sociétés belges prévoient de réduire leurs investissements, un résultat moins bon que la moyenne de l'Union européenne.

Pour de nombreux employés, c'est un exercice de funambule de continuer à travailler avec du stress, du harcèlement ou un risque de burn-out. Le syndicat chrétien organise cette action car le nombre de malades de longue durée dus aux risques psychosociaux augmente de façon alarmante.

BASF souhaite vacciner ses travailleurs sur son site d'Anvers. Il faut dire que le géant de la chimie dispose là d'une vaste infrastructure médicale. La chambre froide par exemple permet de stocker des doses de Johnson & Johnson ou d'Astra Zeneca en quantité. BASF pense pouvoir vacciner ses 4.000 employés en quatre semaines environ.

Dans certains cas, les problèmes de liquidité deviennent aussi des problèmes de solvabilité. Toutes les entreprises ne veulent pas ou ne peuvent pas recourir à l'emprunt, souligne la Banque Nationale de Belgique. D'où la pertinence d'autres mécanismes de financement, mais pas avec des échéances trop courtes.

L'économie belge devra attendre la mi-2022 pour retrouver son niveau d'avant la pandémie. C'est la prévision de la FEB. Après 2020 et la pire récession de l'après-guerre, le PIB sera encore mal mené durant la première moitié de cette année avant de remonter petit à petit au second semestre, si le vaccination est un succès.

Le deuxième confinement est moins rude que le premier. Et pourtant, d'après le stress test de Trends Business Information, 10.000 entreprises supplémentaires voient leurs fonds propres tomber en territoire négatif.

Un reconfinement: non ! le monde économique n'en veut pas. Qu'elles soient petites, grandes, ou moyennes, les entreprises redoutent un second "lockdown" qui pourrait s'avérer dramatique pour nombreuses d'entre elles, dans un contexte déjà très difficile.

Q8 veut étoffer son réseau de recharge pour véhicules électriques. L'enseigne a signé des contrats avec Delhaize et BASF pour installer des bornes dans les parkings d'entreprises. Un mouvement que l'enseigne compte développer à l'avenir seul ou avec des partenaires.

Alors que la France a systématisé le port du masque en entreprise, on peut légitimement penser que la Belgique va suivre l'exemple de son voisin. Une décision qui pourrait alors avoir de lourdes conséquences sur le moral des employés et sur leur productivité. Par ailleurs, imposer le port du masque en entreprise impacterait également le travail à domicile qui a de moins en moins la cote auprès des employeurs.

Grand nom de la marine au XXème siècle, Harland and Wolff est en déclin depuis plusieurs décennies et une procédure d'insolvabilité a été lancée ce mardi 6 août. Les ouvriers occupent le chantier, dans l'attente d'une solution pour sauver leurs emplois.

Retourner travailler chez son ancien employeur, une situation qui n'est pas si rare qu'on le pense. Selon une étude du prestataire de service RH Acerta, la réembauche concernait l'an dernier 1 recrutement sur 20. C'est qu'elle s'avère aussi de plus en plus stratégique pour les entreprises, face à la pénurie de certains profils sur le marché de l'emploi.br

C'est du moins ce qu'attestent les chiffres de SD Worx, prestataire de services RH. Ceux-ci concernent quelque 660.000 travailleurs employés dans près de 20.000 entreprises belges du secteur privé.