Tout sur entreprises

Le bureau d'ingénieurs CYC2 a développé l'application Carbolean. Une application qui permet aux entreprises d'obtenir un reporting quotidien de leurs émissions de CO2. Une manière de s'inscrire dans une gestion durable et responsable de leurs ressources.

En Wallonie, il faut maintenant reconstruire, redémarrer les activités. C'est crucial pour la survie de nombreux acteurs économiques sinistrés. Pour ce faire les différents outils financiers wallons ont décidé d'unir leurs forces pour soutenir les indépendants, les PME et autres grandes entreprises. Ils proposent des prêts à taux zéro afin de préfinancer l'indemnisation des assurances ou du Fonds des calamités.

La société Novy, spécialisée dans les hottes de cuisine et les plaques de cuisson, a accepté d'être reprise par le leader américain Middelby. La société de Kuurne s'ouvre de nouvelles perspectives de croissance et de développement. Une intégration qui correspond parfaitement à l'image et au positionnement de Novy.

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la Société Régionale d'Investissement de Wallonie (SRIW) ont conclu un accord de 200 millions d'euros à destination des entreprises wallonnes. Ce financement inédit de fonds européens et wallons permettra de soutenir de nouveaux projets, tout en offrant de nouvelles capacités de relance aux entreprises wallonnes.

La FEB optimiste quant à la reprise en Belgique. Selon l'organisation patronale, l'économie belge devrait retrouver son niveau d'avant crise au premier trimestre de l'an prochain. La Fédération des entreprises de Belgique se veut néanmoins prudente, pointant la hausse des prix des matières premières et les risques pour l'emploi quand on mettra fin au système de chômage temporaire.

A mesure que les restrictions s'assouplissent, les entreprises belges voient leur activité repartir de l'avant. Bien sûr, la crise affecte encore leur chiffre d'affaires. Mais pour bon nombre d'entre elles, les préoccupations actuelles sont tout autres. Pourvoir les postes vacants et assurer la chaîne d'approvisionnement, sont désormais leurs préoccupations premières.

Malgré la crise, près de 38 000 entreprises ont vu le jour dans notre pays cette année. Une augmentation de 15% par rapport à l'année précédente. L'immense majorité, soit 96% de ces entreprises sont des SRL, la nouvelle forme de société crée par le Code des Sociétés et Associations de 2019. Et qui a attiré de nombreuses nouvelles vocations, suite à des pertes d'emploi ou des reconversions à la suite du Coronavirus.

De nombreuses entreprises en difficultés attendent trop longtemps pour faire appel à la médiation ou à la PRJ. Des procédures souvent complexes et coûteuses. Pour venir en aide aux entreprises touchées par la crise, le gouvernement bruxellois a décidé de prendre en charge une partie des frais. Grâce à une enveloppe de 830 000 euros.

De nombreuses entreprises en difficultés attendent trop longtemps pour faire appel à la médiation ou à la PRJ. Des procédures souvent complexes et coûteuses. Pour venir en aide aux entreprises touchées par la crise, le gouvernement bruxellois a décidé de prendre en charge une partie des frais. Grâce à une enveloppe de 830 000 euros.

10% des voitures neuves vendues chez nous sont des BMW. C'est ce qui ressort des derniers chiffres de la Febiac. Battant tous les records, le constructeur allemand est désormais la marque la plus vendue en Belgique. BMW fait donc mieux que Volkswagen ou Peugeot.

Les employeurs belges ont vu leurs travailleurs actifs au niveau international augmenter de 27% en 2020. Ces entreprises veulent rester actives à l'échelle internationale pour approcher des marchés étrangers.

Tout comme au niveau mondial, les dépôts de brevets par les sociétés, universités et autres établissements de recherches belges sont restés stables l'an dernier. Seule exception, les secteurs des technologies médicales et de l'ingénierie chimique qui se sont montrés très actifs. Les demandes y ont explosé respectivement de 42 et 91%.

Les chefs d'entreprise belges croient en une reprise de l'économie en 2021. Ils sont même plus optimistes que leurs collègues étrangers. Même s'ils affichent certains craintes notamment face à la menace croissante de cyberattaques, ou encore la sur-régulation pour venir à bout de la pandémie.

La santé des entreprises du Royaume se dégrade de jour en jour. En effet, selon une étude menée de concert par la FEB et Graydon, une société belge sur cinq se trouverait actuellement dans une situation critique, et ce malgré les mesures de soutien. Quelque 50.000 faillites supplémentaires seraient à craindre à cause de la crise de la Covid-19.

Le nombre de faillites en Belgique en 2020 est nettement inférieur à celui de 2019. Un paradoxe au vu du coronavirus. En réalité, les différentes aides et mesures des gouvernements masquent une réalité moins réjouissante : 90 000 entreprises sont actuellement en faillite virtuelle.

La crise du coronavirus n'a pas encore eu d'impact sur les bonus que les entreprises octroient à leurs travailleurs. Au contraire, cette année le nombre d'employés ayant bénéficié d'un bonus a augmenté de 18%, selon le spécialiste RH Acerta. Il faut dire que ces bonus sont souvent liés aux bonnes prestations réalisées en 2019. C'est donc l'an prochain que l'impact de la covid-19 devrait se faire sentir.

Le dernier baromètre numérique wallon démontre que trop peu d'entreprises wallonnes ont recours à des outils numériques. Pourtant, il en va de leur compétitivité. Grâce au numérique, 60% d'entre elles sont demeurées en activité en pleine crise de la Covid-19.