Tout sur épargne

265,8 milliards, c'est en euro la somme acumulée sur les comptes épargne en Belgique au mois de juin. 268,8 milliards c'est un chiffre record. Selon la banque nationale, il comporte une hausse de 1,4 milliard par rapport au chiffre de mai

L'économie wallonne s'est redressée ces dernières années mais la reprise reste décevante. En cause, d'après le dernier rapport de l'Iweps, le pouvoir d'achat des ménages wallons qui tarde à progresser et freine la consommation.

Un Belge sur deux n'a pas encore planifié sa pension, et 70% ne connaissent pas le système et s'estiment mal informés, c'est l'inquiétant constat que dresse l'observatoire de la banque CBC dans sa dernière étude.

D'après l'observatoire de l'épargne de CBC, les Belges épargnent de plus en plus mais restent néanmoins très conservateurs. À raison si l'on pense à leur préférence pour le compte épargne. À tort en revanche d'après Roland Gillet si l'on se réfère à leur appétit pour l'investissement immobilier.

Il y a quelque jours la justice européenne condamnait une nouvelle fois l'exonération fiscale dont bénéficient les comptes d'épargne en Belgique. Une exonération jugée contraire au droit européen. Le gouvernement Michel va donc devoir agir, au risque de signer la mort du traditionnel livret ?

Les Belges ont la réputation d'être des écureuils. Régulièrement les montants qui dorment sur les compte d'épargne font la une. Il faut dire que les sommes en question donnent le tournis. Apparemment, les fonds d'investissement ont également la cote pour l'instant. Signe d'une confiance retrouvée après la crise ?

Assurer ses vieux jours, une préoccupation qui touche de plus en plus de Belges. Le Wallon est toutefois nettement à la traîne par rapport au Flamand qui semble mieux se préparer pour ses vieux jours. Interpellant mais tristement normal, selon plusieurs économistes.

Dans une quinzaine de jours BNP Paribas Fortis va lancer une nouvelle forme d'épargne. Appelée Easy-Save, la nouvelle formule devrait permettre d'épargner inconsciemment un petit 200 euros par an. Une idée originale, mais est-elle vraiment utile ou relève-t-elle du coup marketing ?

La crise a fait perdre beaucoup d'argent aux entreprises et aux particuliers. Mais depuis la crise, ce sont surtout les banques centrales qui sont pointées du doigt par les épargnants. Le politiques de taux auraient fait perdre presque 20 milliards d'euros aux Belges.

Keytrade Bank, propriété de Creylan, est désormais à 100% aux mains de Crédit Mutuel Arkéa. Le groupe français, déjà présent en Belgique avec Fortuneo, entend faire de Keytrade sa marque principale dans le pays.

Audi a évité les obstacles en 2015 - L'épargne belge progresse encore - Macron jette un pavé dans la Manche - Une avancée pour le "Corridor Sud"

C'est une première en Belgique: Société Générale vient de ramener le taux de ses livrets d'épargne au minimum légal. Un mouvement qui pourrait être suivi par d'autres banques et qui pose question : peut-on imaginer pouvoir encore descendre sous ce plancher ?