Tout sur ESA

L'Agence spatiale européenne compte investir 30 millions d'euros de 2023 à 2025 dans la cybersécurité spatiale et l'éducation. Et de cette manne d'argent, une bonne partie devrait retomber sur le pôle belge de Redu-Transinne. La bonne nouvelle a été annoncée ce mercredi par le directeur général de l'ESA qui était en visite dans notre pays.

C'est un contrat historique pour Tractebel. La filiale belge d'Engie va réaliser pour l'Agence spatiale européenne, une étude de faisabilité sur la production en Europe de plutonium 238, le combustible nucléaire utilisé pour les missions dans l'espace.

Bonne nouvelle pour le secteur spatial belge: quelque 150 emplois seront créés à Bruxelles, Liège, Charleroi et Lummen pour les nouveaux lanceurs Ariane et Vega. Il s'agit là d'une retombée directe de la contribution majorée de la Belgique aux programmes de l'Agence spatiale européenne. Contribution qui s'élèvera à 1,45 milliard d'euros pour la période 2020-2024.

L'ESA, l'Agence spatiale européenne, va accueillir sur son site de Redu, dans la province de Luxembourg, un nouveau centre opérationnel de référence en matière de cybersécurité. Un centre qui devrait générer d'importantes retombées économiques et pour lequel la Belgique s'est engagé à investir 14 millions d'euros.