Tout sur Europe

Le groupe Recticel a racheté une usine en Pologne spécialisée dans la confection de panneaux isolants. Une acquisition qui vient renforcer le positionnement stratégique opéré depuis plusieurs années. Les perspectives de rentabilité du groupe Recticel s'en voient nettement améliorées.

Tout comme au niveau mondial, les dépôts de brevets par les sociétés, universités et autres établissements de recherches belges sont restés stables l'an dernier. Seule exception, les secteurs des technologies médicales et de l'ingénierie chimique qui se sont montrés très actifs. Les demandes y ont explosé respectivement de 42 et 91%.

La Banque Centrale Européenne espère que les données des prochains trimestres viendront confirmer la pertinence de son programme d'achats d'urgence en cas de pandémie. Un programme de 1.850 milliards d'euros, dont se félicite le gouverneur de la Banque du Portugal, membre du conseil de la BCE.

La Chine, qui se considère remise du Covid-19 vise une croissance de 6% pour 2021. Et compte profiter de la reprise économique pour réformer son économie en misant notamment sur les nouvelles technologies.

Plus de 100 économistes ont lancé un appel à annuler les dettes publiques détenues par la Banque Centrale Européenne. Selon eux, il en va de la reconstruction sociale et économique de l'Europe après la pandémie de la Covid-19. Un nouveau moment fondateur de l'histoire européenne doit être écrit.

Au quatrième trimestre 2020, les ventes de voitures électriques et hybrides en Europe ont dépassé pour la première fois les ventes des voitures diesel. Les incitants fiscaux restent un facteur déterminant d'un passage à l'électrique. Ils ne sont guère nombreux en Belgique au regard d'autres pays européens.

Au quatrième trimestre 2020, les ventes de voitures électriques et hybrides en Europe ont dépassé pour la première fois les ventes des voitures diesel. Les incitants fiscaux restent un facteur déterminant d'un passage à l'électrique. Ils ne sont guère nombreux en Belgique au regard d'autres pays européens.

Ce 24 décembre 2020, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont conclu un accord commercial de libre-échange. Leurs futures relations se voudront équilibrées. Mais, malgré cet accord, de vrais changements attendent les citoyens et les entreprises des deux camps.

Ce 24 décembre 2020, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont conclu un accord commercial de libre-échange. Leurs futures relations se voudront équilibrées. Mais, malgré cet accord, de vrais changements attendent les citoyens et les entreprises des deux camps.

Les blocages persistent entre Britanniques et Européens. Aucune avancés notable n'a été enristrée ces derniers jour pour trouver un accord régissant les échanges commerciaux entre les deux parties après le 31 décembre. La perspective d'un no-deal se fait de plus en plus pressante, car il ne reste désormais plus que 2 jours pour trouver une solution qui puisse être ratifiée dans les temps.

Ce dimanche 15 pays asiatiques ont signé le plus grand accord de libre-échange du monde. Les 10 membres de l'Asean, l'organisation des pays d'Asie du Sud-Est, plus la Chine, le Japon, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Ensemble, ils représentent la moitié de la population mondiale et un tiers de l'économie mondiale.

La Commission européenne dénonce des pratiques anticoncurrentielles d'Amazon et lance une seconde enquête approfondie sur ses pratiques en matière de commerce électronique.

Les pays de l'Union européenne doivent s'adapter sans cesse à l'évolution de la pandémie de la Covid-19. Dans ce contexte, la Commission européenne prévoit une croissance beaucoup plus lente. Un retour à la normale n'est pas attendu avant 2022.

La crise sanitaire et ses conséquences économiques au coeur du discours de la Présidente de la Commission européenne. Après une chute du PIB de 12% au deuxième trimestre, l'heure n'est pas du tout à la discipline budgétaire.

Le commissaire européen au commerce, Phil Hogan a démissionné après avoir enfreint les règles sanitaires dans son pays d'origine. Sa succession, particulièrement sensible sur fonds de Brexit et de tensions commerciales, pourrait signifier un remaniement des pouvoirs au sein du Collège des commissaires européens

À compter du 1er juillet, les acteurs e-commerce chinois perdront progressivement leurs avantages en matière de tarifs postaux internationaux. Et à partir de l'année prochaine, ils devront également facturer la TVA aux clients européens sur les envois de moins de 22 euros. Des avantages qui avaient permis aux boutiques en ligne chinoises de gagner d'importantes parts de marché ces dernières années.

Crise du Coronavirus oblige, les indicateurs économiques sont plus que jamais scrutés à la loupe. Or ce mois-ci dans la zone euro, l'activité industrielle et des services a reculé moins fortement que prévu. Une bonne nouvelle que révèle l'indice PMI.