Tout sur Evénementiel

Ce n'est un secret pour personne, les temps sont durs pour le monde de la culture et de l'événementiel. Selon la Sabam, les évènements culturels ont perdu 41 millions d'euros rien qu'au premier trimestre. Soit, au bas mot, 100% de ses revenus. Le secteur invite donc le comité de concertation à communiquer des perspectives pour éviter l'effondrement de l'économie culturelle belge.

Et après avoir rencontré ce dimanche les secteurs directement concernés directement par la décision de fermeture, à savoir l'Horeca, les forains, et l'événementiel, c'était au tour des représentants des employeurs inter-sectoriels d'être reçus par le Ministre des travailleurs indépendants et des PME ce lundi. Des secteurs "mis à l'arrêt de facto" et qui pourront, eux aussi, bénéficier des aides

Et après avoir rencontré ce dimanche les secteurs directement concernés directement par la décision de fermeture, à savoir l'Horeca, les forains, et l'événementiel, c'était au tour des représentants des employeurs inter-sectoriels d'être reçus par le Ministre des travailleurs indépendants et des PME ce lundi. Des secteurs "mis à l'arrêt de facto" et qui pourront, eux aussi, bénéficier des aides

Suite à une analyse de Deloitte, les besoins financiers pour sauver le secteur événementiel ont été évalués. 777 millions d'euros seraient nécessaires pour un secteur dont 80% des activités sont toujours à l'arrêt. Sans aide, près de 30 000 emplois directs sont menacés.

Les studios AED présentent une nouvelle avancée technologique avec l'incorporation instantanée d'images virtuelles dans des présentations ou des émissions. Un investissement de 2 à 3 millions d'euros pour un concept amené à s'intensifier dans le monde des médias et de l'événementiel.

Le secteur événementiel n'en peut plus d'exprimer son désarroi. Il est passé à l'offensive avec une action symbolique envers les autorités politiques. Le secteur réclame des mesures concrètes pour survivre.