Tout sur exportation

La crise du coronavirus impactera les exportations wallonnes cette année. L'Awex s'attend à une contraction de 13 à 18%, soit de 6 à 9 milliards d'euros. En 2019, les exportations wallonnes se sont élevées à près de 50 milliards d'euros, un record.

Deux trimestres d'affilée de repli, c'est la définition de la récession. Après un recul d'1,9% fin de l'an dernier, le PIB japonais a plongé de près d'1% ce premier trimestre.

L'usine principale de Soubry près de Roulers en Flandre. Le leader du marché en Belgique emploie près de 400 personnes dans la région. Une centaine de plus qu'il y a 10 ans.

Nouveau coup de froid sur l'économie chinoise. La croissance a ralenti au trimestre écoulé à 6,2%, du jamais vu depuis 30 ans. La faute, bien entendu, aux tensions commerciales avec le Etats-Unis qui pèsent sur les échanges.

Malgré les incertitudes économiques, notamment liées au Brexit, les exportations wallonnes ont à nouveau enregistré des records l'an dernier. Avec une croissance de 8,7%, elles ont atteint 45,5 milliards d'euros. Une hausse similaire à celle enregistrée par la Flandre, mais nettement supérieure à ce qu'ont pu connaître la France et l'Allemagne.

C'est une première mondiale dans le traitement des tissus osseux, et elle est wallonne. L'entreprise Texere Biotech à Frasnes-lez-Gosselies a inauguré ce mercredi une ligne de production entièrement robotisée de greffons osseux. Un outil qui est plus rapide, offre une meilleure qualité à un coût inférieur.

Le groupe belge Euroports a inauguré ce jeudi ses nouvelles installations de traitement et d'exportation de sucre à Anvers. Un gros investissement pour répondre aux possibilité offertes par la libéralisation du marché européen du sucre.

Bonne année 2016 pour l'industrie alimentaire belge. Les investissements ont bondi de 10% l'an dernier et l'emploi dans le secteur a augmenté de 0,7%. Quant aux ventes, elles ont progressé de presque 3% grâce aux exportations, surtout hors de l'Union européenne.

Très bonne année 2016 pour l'industrie chimique et pharmaceutique belge. Chiffre d'affaires, exportations, recherche et développement, ces trois postes ont atteint des niveaux record.

Les affaires marchent plutôt bien pour la brasserie familiale Saint Feuillien. Encouragée par de bons résultats la famille s'est lancée pour la seconde fois cette année dans la création d'une bière "édition limitée" et des investissements qui devraient permettre de garder le bon cap entamé ces dernièrers années.

27 % des PME Belges ont la capacité et la volonté d'exporter. C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle réalisée par l'entreprise de logistique UPS. Près de 13.000 responsables de PME en Europe ont été interrogés. Et la Belgique ne se débrouille pas trop mal...

Voici la dernière-née des cuves de la brasserie St-Feuillien: la "Belgian Coast IPA". Comme pour la plupart des brasseries belges, la part à l'exportation chez St-Feuillien ne cesse de grandir.

Le nouveau gouvernement argentin de centre-droit a entamé un processus de libéralisation de l'économie. Parmi les mesures: levée du contrôle des changes, fin du soutien du peso, supression de taxes à l'exportation.