Tout sur Febeliec

L'explosion des prix de l'énergie touche plus les entreprises wallonnes que les entreprises flamandes. Un différentiel de prix existe depuis longtemps entre les deux régions. Mais avec la flambée des prix de l'électricité, le déséquilibre se fait sentir de façon plus cruelle aujourd'hui.

Nous vivons un choc énergétique comparable à la crise pétrolière des années 1970. C'est en tous cas l'avis de la Fédération des grands consommateurs de Belgique, la Febeliec. Une différence néanmoins, il ne s'agit aujourd'hui pas d'une crise mondiale mais d'une crise européenne. Pas de quoi réjouir les entreprises qui vont souffrir d'une perte de compétitivité à l'international.

L'industrie belge demande une norme énergétique pour freiner les hausses de tarifs d'électricité au moment de la reprise. Les grands consommateurs industriels espèrent aussi le prolongement de centrales nucléaires.

L'industrie belge demande une norme énergétique pour freiner les hausses de tarifs d'électricité au moment de la reprise. Les grands consommateurs industriels espèrent aussi le prolongement de centrales nucléaires.

La Belgique passe à côté de 12.000 emplois chaque année à cause de sa politique énergétique. C'est la conclusion d'une étude de la KULeuven à la demande de Febeliec. La fédération des industries consommatrices d'énergie juge l'électricité trop chère par rapport aux tarifs dans les Etats voisins.

Ce n'est pas la première fois que les industriels tirent la sonnette d'alarme. Les entreprises belges paient leur électricité plus chère que les entreprises des pays voisins. Entre 16 et 40% plus chère, selon une enquête réalisée par le cabinet Deloitte, à la demande de Febeliec.