Tout sur Fédération Wallonie-Bruxelles

Après cinq jours de conclave, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est accordé ce lundi matin sur son budget 2022. Un budget qui sera marqué par des investissements conséquents dans les bâtiments scolaires. Quant au déficit pour l'exercice, il sera maintenu de justesse sous la barre du milliard d'euros.

Pour la première fois de son histoire, la Fédération Wallonie-Bruxelles a émis des social bonds, des obligations destinées à financer des projets à caractère social. Ce matin, le ministre du budget de la Fédération, Frédéric Daerden, a fait sonner la fameuse cloche d'Euronext Bruxelles, marquant ainsi le premier jour de cotation de ces obligations.

Après les actions "Still Standing for Culture " organisées partout en Belgique ce weekend, c'est le mouvement Faire Front qui a manifesté ce lundi matin devant le cabinet de la ministre de la Culture, Bénédicte Linard. Tous demandent la réouverture du secteur culturel. Un message bien reçu par la ministre qui assure que les protocoles sont prêts pour une réouverture progressive de la culture à la mi-mars.

Fullup est une start-up spécialisée dans les jauges connectées. Une sonde qui mesure les niveaux de mazout, d'huile ou d'eau. L'entreprise a su adapter son logiciel pendant la crise pour répondre à une demande de la Fédération Wallonie-Bruxelles : gérer les stocks de gel hydroalcoolique et de masques dans les écoles.

La crise du coronavirus a donné un réel coup de boost à la numérisation dans l'enseignement européen. Selon une enquête menée par l'éditeur éducatif Van In, 87% des enseignants européens ont demandé à leurs élèves de s'exercer ou d'exécuter des tâches via une plateforme numérique. En Flandre, ce chiffre atteint les 89% alors qu'en Wallonie il culmine à 64%. Même si ce dernier résultat n'est qu'indicatif, l'échantillon n'étant pas représentatif.

La crise sanitaire engendre une perte d'un milliard d'euros pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un milliard qui vient s'ajouter au déficit prévu de 700 millions, plus le fonds d'urgence durant la crise. Ce trou, l'institution veut le combler en empruntant 1,4 milliard, à plusieurs sources.