Tout sur FGTB

Plusieurs voix patronales en Flandre remette en question les congés du bâtiment. Une tradition ancienne qu'ils aimeraient adapter après concertation avec les représentants du personnel. Côté syndical, on estime que le système fonctionne bien, tant pour les travailleurs que pour les employeurs.

Contrairement aux syndicats chrétien et libéral, la FGTB veut laisser à Alyzia le temps de s'installer à l'aéroport. Le syndicat socialiste se dit prêt à défendre de meilleures conditions de travail le moment venu. Mais les premiers échos d'anciens travailleurs de Swissport recrutés par Alyzia ne sont pas si négatifs.

Une cinquantaine de militants de la FGTB se sont rassemblés ce mardi midi devant la Banque nationale pour réclamer un renforcement de la sécurité sociale, des investissements dans les soins de santé ou encore, une augmentation de la pension et du salaire minimum. Le syndicat socialiste appelle pour ce faire une réforme fondamentale de la fiscalité, afin d'assurer une redistribution plus juste des richesses.

Les aides-ménagères affiliées à la FGTB se sont données rendez-vous gare centrale à Bruxelles. Une étape de plus dans leur mouvement de protestion pour obtenir des entreprises de titres-services l'application de l'accord interprofessionnel, c'est-à-dire une augmention de salaire d'1,1% sur deux ans.

FGTB et CSC rejettent le plan de restructuration de la direction. Seul le syndicat libéral est d'accord. La majorité des deux tiers en commission paritaire n'est pas atteinte.

Une grève de 24 heures a débuté ce mercredi dans la plupart des brasseries et dépôts belges du brasseur AB InBev. Par ce mouvement d'humeur, les organisations de travailleurs entendent demander des garanties pour le travail du personnel et un calcul correct des salaires.

Une FGTB action aujourd'hui, dans le centre de Bruxelles. Il s'agissait de se joindre au mouvement "Fight for 15". Un mouvement né aux Etats-Unis pour réclamer un salaire horaire de 15 dollars dans les fast food. Ici, la mobilisation a été convertie en euro. Elle est devenu "Fight for 14".

Le texte sur la table prévoit une première augmentation d'1,1% à partir de juillet et une seconde augmentation de 2,4% plus tard. Mais faute d'accord global, les premiers augmentations restent bloquées. Employeurs et syndicats montrent du doigt la FGTB.

Quelque 150 militants de la FGTB se sont rassemblés ce lundi en fin de matinée face au siège de la Fédération des Entreprises de Belgique. Une action visant à réclamer un accord rapide sur l'augmentation du salaire minimum pour lequel plusieurs blocages persistent toujours.

A l'occasion de la journée internationale du travail décent, la FGTB a présenté ce lundi son traditionnel Baromètre socio-économique. Le syndicat socialiste en tire plusieurs constats. Outre une situation économique en berne, le syndicat pointe une paupérisation galopante de la population. Il appelle donc le futur gouvernement à agir, notamment pour refinancer la sécurité sociale.

La FGTB rejette le projet d'AIP. Les autres syndicats et les employeurs approuvent le texte et le gouvernement souhaite le mettre en oeuvre. Mais l'exécutif est en affaires courantes et sans majorité. De nouvelles consultations s'imposent.

Après la journée des droits de la femme, vendredi dernier, c'est ce 14 mars la journée de l'égalité salariale. Également appelée Equal Pay Day, cette journée marque le jour jusqu'auquel doivent travailler les femmes pour rattrapper leur écart de salaire avec les hommes l'an dernier. L'occasion pour la FGTB de relancer ses actions pour un salaire minimum de 14 euros de l'heure.

Après 20 heures de négociations, les partenaires sociaux sont parvenus à un projet d'accord interprofessionnel. Un texte présenté cet après-midi au gouvernement.

Grève nationale ce mercredi. Les syndicats réclament des augmentations de salaires, des fins de carrières adaptées et une meilleure mobilité. Des revendications à l'adresse du gouvernement et des employeurs.

La FGTB se modernise et s'adapte à l'harmonisation des statuts ouvrier et employé. Le SETCa et la Centrale Générale, les deux plus grandes centrales, viennent de signer un accord. Le principe: une seule centrale par secteur. Dans 47 secteurs, ouvriers et employés seront représentés soit par la Centrale générale, soit par le SETCa.