Tout sur Forem

Bonne nouvelle sur le front de l'emploi. Le taux de chômage en Wallonie a baissé à 13,2% en août. Pour le sixième mois consécutif, le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés diminue sur base annuelle et ce, dans toutes les classes d'âge. Ajoutez à cela une nouvelle augmentation du nombre d'offre d'emploi et vous avez, selon le Forem, des signes clairs de reprise.

En Wallonie, plus de 6500 personnes ont perdu leur emploi pendant la crise. Obligeant de nombreux travailleurs à changer de secteurs. Aujourd'hui, à l'heure de la réouverture, 1200 postes cherchent toujours preneurs. Le Forem, l'UCM et l'IFAPME organisent cet été 10 rencontres à travers la Wallonie pour donner un coup de pouce aux chercheurs d'emploi comme aux patrons du secteur, qui peinent à recruter.

Cafés, restaurants, hôtels ne trouvent pas la main d'oeuvre pour leur réouverture. Massivement, le personnel est parti vers d'autres secteurs: logistique, commerce ou administration. Pour faciliter les recrutements, le Forem organise un Jobshot mardi 13 juillet à Liège, des rencontres physiques entre employeurs du secteur et demandeurs d'emploi.

La reprise s'enclenche en Wallonie. Pour preuve, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué en mai de 5,8% sur un an. Autre bonne tendance, les opportunités de travail augmentent elles aussi, et pas qu'un peu. Les offres d'emplois ont bondi de 51% le mois dernier par rapport à mai 2020.

Avec le boom de la digitalisation, les besoins en compétences numériques augmentent dans tous les secteurs. Rien que sur Bruxelles, près de 200 offres d'emplois attendent des candidats formés au numérique. Google et le Forem lancent une nouvelle formation sur 4 semaines à destination des demandeurs d'emploi Bruxellois.

La nouvelle fonction de Google permet de faire des recherches d'emplois en fonction du lieu, du secteur d'activité et du temps plein/temps partiel. Les utilisateurs sont orientés vers des offres. Le géant américain s'est associé au Forum, à Actiris, au VDAB, à Randstad et à Jobat.

Malgré la crise du coronavirus, les entreprises continuent à recruter. Selon le Forem, dans plus d'un quart des offres, aucune expérience n'est exigée. C'est pourquoi l'organisme lancera la semaine prochaine une campagne de communication d'un mois à destination des jeunes, pour qui ces offres d'emplois représentent de véritables opportunités.