Tout sur formation

Le pays a besoin d'un gouvernement fédéral rapidement. Mais d'abord, un plan d'urgence. Selon Itinera, le programme facilitera la composition de l'équipe. Le think tank formule ses recommandations.

C'est ViTalent qui offre la formation. Il s'agir d'une initiative des syndicats avec Essenscia Vlaanderen, l'aile flamande de la fédération sectorielle de la chimie. Doté d'un capital de départ d' 1,5 million d'euros, le programme cible trois groupes de personnes.

Ce lundi a eu lieu le tirage au sort des étudiants étrangers admis dans les filières paramédicales, des filières contingentées vu leur succès. A cette occasion, l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur a fait le point. Ces étudiants coûtent cher à la Communauté française, 280 millions d'euros par an.

Dès l'année prochaine, le nombre de personnes en âge de travailler va commencer à diminuer en Belgique. Les entreprises auront donc de plus en plus de difficultés à trouver du personnel. Le conseil supérieur de l'emploi recommande avant tout de miser sur la formation.

Le vélo pour se rendre au travail, un moyen de transport qui rencontre de plus en plus de succès, surtout dans les entreprises où un leasing est proposé. Chez BASF à Anvers, une formation a été donnée à ces cyclistes afin de limiter le nombre d'accidents.

La majorité des entreprises belges comptent recruter ces prochains mois. Mais ces recrutements ne se feront pas sans difficultés. Robert Half recommande plus de formations continues pour faire face à la pénurie de main-d'oeuvre.

Comme beaucoup d'entreprises ICT, NRB peine à trouver la main d'oeuvre dont elle a besoin. Le groupe a donc décidé de lancer son propre programme de formation. Une formation pour développeur informatique en language Java et Angular. Un enseignement sur mesure organisé en collaboration avec le Forem et avec le centre de compétences Technifutur.

Ce lundi soir sont décernés pour la seconde fois à Bruxelles les certificats de réussite de la formation BeCode. Une formation gratuite en développement web qui rencontre un véritable succès depuis son lancement il y a un an et demi. Il faut dire que les débouchés sont importants puisqu'on moins 80% de ses candidats trouvent un emploi.

Confronté à une pénurie de main d'oeuvre en Flandre et à un taux d'absentéïsme important dans tout le pays, le secteur des aides ménagères veut améliorer son attractivité.

Alors que les chauffeurs routiers sont de plus en plus difficiles à recruter, bpost a décidé de former des malades de longue durée pour faire face à la pénurie et les inciter à revenir travailler.

Un milliard 115 millions, c'est en euros ce que risque de coûter l'allongement de la formation des instituteurs et des régents en Fédération Wallonie-Bruxelles. 1 milliard 115 millions en 2060, c'est en tout cas le calcul du Segec. Une autre estimation du cabinet McKinsey avance le chiffre de 377 millions et le ministre Jean-Claude Marcourt parle lui de 152 millions.

Chargée de communication devenue ébéniste, sommelier reconverti en plombier... ils sont de plus en plus de jeunes diplômés à quitter leur emploi pour se lancer dans l'artisanat. Une activité manuelle bien éloignée de leur formation d'origine, pour trouver du sens et remettre les rapports humains au centre d'un univers professionnel en pleine mutation.

Eteindre un feu, c'est l'une des compétences que l'on peut acquérir ici à Wavre chez Fact Group. L'entreprise de gardiennage a développé son propre centre de formation. Très utile pour recruter le personnel dont elle a besoin.

Une optimisme volontariste, c'est le voeux de l'Union Wallonne des Entreprises pour 2018. Selon l'UWE, l'embellie économique de 2017 devrait se poursuivre cette année. Mais, selon Olivier de Wasseige, administrateur délégué de l'Union, la Wallonie ne pourra pas se contenter de faire aussi bien que les autres. Elle devra redoubler d'efforts pour résorber un retard.

Belgocontrol va créer une coentreprise pour former ses contrôleurs aériens à domicile. Jusqu'à présent, les stagiaires devaient s'expatrier un an et demi en Suède pour suivre leur formation.

Le projet "Digitalent" de Proximus forme depuis deux ans les jeunes aux nouvelles technologies, des jeunes entre 18 et 25 ans, généralement sans diplôme ni formation.Un investissement de plusieurs centaines de milliers d'euros qui devrait continuer encore au moins deux ans.

Obliger les demandeurs d'emploi peu qualifiés à se former aux métiers en pénurie en Wallonie. Voici la proposition du groupe MR pour réduire le nombre de chômeurs de longue durée et répondre à la demande de ces métiers en situation critique.

Un camion pour orienter les jeunes chercheurs d'emploi vers des formations, c'est l'idée du FormTruck inauguré ce vendredi à Bruxelles. Ce camion va sillonner les rues des 19 communes de la capitale pour informer et accompagner les personnes dans leur recherche de formation. Un service de première ligne à la rencontre des demandeurs d'emploi.